Art de vivre

Pour sauver son patrimoine, la ville d’Apt joue la carte gastronomique

Il y a la Française des Jeux pour venir au secours du patrimoine et, à Apt, il y a 3 cuisiniers qui organisent un repas. Afin de préserver son patrimoine et de le valoriser, la maire d’Apt, Dominique Santoni, avance l’argument gastronomique afin de mobiliser les ressources nécessaires à la restauration des tableaux du choeur de la cathédrale. A ce titre, la Ville d’Apt organise un dîner de gala caritatif, samedi 16 juin à 19h30 au Musée d’Apt, place du Postel. L’édile a envoyé un courrier (ci-dessus) afin de mobiliser personnalités et ardents défenseurs du patrimoine et fédérer les énergies. Le lendemain, dimanche 17 juin, un pique-nique gastronomique ouvert à tous s’organisera dans le parc de la ville. Les trois chefs étoilés du Pays d’Apt, Edouard Loubet de Capelongue, Xavier Mathieu du Phébus et Lloyd Tropéano du Bistrot de Lagarde d’Apt, ont promis d’être présents pour la préparation de ce repas gastronomique, qui sera concocté avec des produits locaux d’excellence ; au menu, en amuse-bouche, une fleur de courgette ; le repas débutera par une truffe en croûte. Le plat, un agneau sur tian de légumes confits, précédera un plateau de fromages ; le dessert, une fraîcheur de fenouil au fruit confit d’Apt, cacahuète caramélisée et lait caillé à l’aneth clora le repas accompagné de vins en trois couleurs.

La cathédrale d’Apt réunit une grande variété d’objets : art textile, céramiques, coffrets et verreries dorés et émaillés… Le trésor de la cathédrale compte parmi les plus beaux de la région Paca en raison des pièces, des oeuvres, des ouvrages rarissimes et remarquables qui le constituent, notamment une pièce à l’histoire exceptionnelle : le voile de Sainte-Anne. Implantée au coeur du centre-ville, ce monument historique rassemble de nombreux styles architecturaux au sein d’un même espace. De style baroque sur une infrastructure romaine, le bâtiment comporte des phases architecturales successives. Des styles allant de la période carolingienne au XIXe siècle.

Samedi 16 juin 2018 à 19h30 ; tarif : 140 € par personne (avoir fiscal de 60€). Infos au 04 90 74 78 42.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux