Art de vivre

Bibs gourmands 2018 en Provence : chi va piano va sano…

Bibs gourmands 2018 en ProvenceComme chaque année, la sélection des Bibs gourmands, les bonnes tables à petits prix du guide Michelin, est publiée quelques semaines avant la révélation des fameuses étoiles qui aura lieu le 5 février prochain. En région Provence, le millésime pourrait se résumer ainsi : chi va piano, va sano e va lontano. Peu de grands bouleversements, si ce n’est, dans le Vaucluse, la perte du Bib pour le Bistro du O à Vaison-la-Romaine. « On a augmenté les tarifs, on a envie d’évoluer et, je ne vous cache pas que nous aimerions prendre la direction de l’étoile » confesse le chef Philippe Zemmour. Repris en 2013 par le couple Philippe et Gaëlle Zemmour, le Bistro du O  proposait une formule « qui nous limitait un peu. On veut monter en gamme en terme de prestation et de service » poursuit le cuisinier qui affirme avoir envoyé un courrier en juin dernier puis un mail en novembre au guide pour le prévenir de ses intentions. Au chapitre des bonnes nouvelles, le 6 à table à Caromb et la Cuisine d’Amélie à Lauris affichent désormais un fier sourire. Bibs gourmands 2018 en Provence

Le soleil ne brille pas sur la Riviera, pour preuve, Nice perd deux Bibs : Le Comptoir du Marché et Le Bistrot des Oiseaux (qui avait décroché le Bib l’an dernier). Jolie consolation quand même : le Fine Gueule de Géraud Gary-Bobo, ouvert depuis bientôt trois ans, fait une entrée très remarquée dans le cénacle. Entre autres gadins dans les Alpes-maritimes, le Café Llorca à Vallauris perd aussi son Bib tout comme l’Auberge de Courmes à Courmes et La Farigoule à Vence. Dans le Var, l’Oustaou à Flayosc et Chante-Mer aux Issambres.
Toujours entre Var et Alpes-maritimes, la météo semble plus clémente à Draguignan (le Nid), à Lorgues (le Bistrot de Benjamin, adossé au groupe Château de Berne pour lequel le chef lorgne la seconde étoile) et à Seillans (Chez Hugo).

A Marseille enfin, le restaurant de la maison Buon, Madame Jeanne, et son chef, Xavier Zapata, obtiennent un Bib gourmand très mérité et que le GP sentait venir il y a moins d’un mois. Le Bistro du cours, après avoir perdu le Bib en 2017, le récupère illico cette année et redonne le sourire à Laurent Biaggi qui a vu juste en recrutant Pascal Materazzi. Quant au reste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, rien ne change…

Le guide Michelin des Bonnes tables à petit prix 2018 est disponible en librairies, 17,90 €. Bibs gourmands 2018 en Provence

Les Bibs gourmands de France 2018

Zoom département par département

Bouches-du-Rhône

Aix-en-Provence / Le Canet : L’Auberge Provençale
Arles : Bistro À Côté
Gémenos : les Arômes
Marseille : L’Arôme (rue des Trois Rois), La Cantinetta (cours Julien), Le Malthazar (rue Fortia), Otto (rue Jean-Mermoz), Schilling (rue Caisserie), le Bistro du Cours (cours Julien), Madame Jeanne (rue Grignan)
Saint-Chamas : le Rabelais
Saint-Rémy-de-Provence / Maillane : l’Oustalet Maïanen

Vaucluse

Avignon : l’Agape, Italie là-bas
Caromb : Le 6 à table
Cairanne : Côteaux et Fourchettes
Châteauneuf-de-Gadagne : la Maison de Celou
Fontaine-de-Vaucluse : Philip
Lauris : La cuisine d’Amélie
Ménerbes : les Saveurs Gourmandes
Orange : le Mas des Aigras – Table du Verger
Richerenches : O’Rabasse
Sainte-Cécile-les-Vignes : Campagne, Vignes et Gourmandises
Uchaux : Côté Sud
Vaison-la-Romaine : Bistro du’O Vence
Villars : la Table de Pablo

Var

Bandol : L’Espérance
Le Beausset : auberge la Cauquière
Draguignan : Le Nid
Fayence : la Table d’Yves
Fréjus : l’Amandier
Gassin : Bello Visto, la Verdoyante
Hyères : la Colombe
Lorgues : Le Bistrot de Benjamin
Rayol-Canadel-sur-Mer : Le Relais des Maures
Rians : La Roquette
Saint-Raphaël : les Voiles
Sanary-sur-Mer : la P’tite Cour
Seillans : Chez Hugo
Toulon : Carré 2 Vigne
Tourtour : la Table

Alpes de Haute Provence

Castellane / La Garde : auberge du Teillon

Hautes-Alpes

Briançon : Au Plaisir Ambré
Laragne-Montéglin : l’Araignée Gourmande

Alpes maritimes

Cannes / Le Cannet : le Bistrot des Anges, le Bistrot Saint-Sauveur
Mandelieu / La Napoule : le Bistrot de l’Oasis
Mougins : L’Amandier de Mougins
Nice : Au Rendez-vous des Amis, Bistrot d’Antoine, La Merenda, Olive et Artichaut, Fine Gueule
Le Rouret : le Bistro du Clos
La Turbie : le Café de la Fontaine

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vite lu

Marseille, la Mercerie coup d’envoi mercredi 21 février. Après avoir voyagé autour du monde, le trio dynamique du Paris Popup (restaurant nomade éphémère né à Paris) pose ses valises en plein quartier Noailles. Après avoir été séduits par le Sud et avoir installé avec succès leur restaurant d’accueil de chefs en résidence à Arles (le Chardon), le trio du Paris Popup investit Marseille. La Mercerie, 9, cours Saint Louis, 1er.

 Loft on the sea #1 On se retrouve le vendredi 23 février au sein de l’UNM avec vue imprenable sur le Vieux-Port dans un club privé, quasiment inexploité, qui n’a pas accueilli de soirée ouverte à tous depuis 2013. Aux casseroles, Ella, ex-Top chef, de retour en France après un foodtrip de 6 mois en Amérique latine. Forte de ses connaissances en nouveaux produits, on découvrira sa cuisine qui raconte de belles histoires, ses origines israéliennes, ses voyages, sa personnalité. « Bien que le métier de Chef de cuisine se traduise par du stress et un mode de vie assez rude, je vois la cuisine avant tout comme un mode d’expression, une échappatoire et une manière de donner du bonheur aux gens » assure-t-elle. Reno et The Ed seront aux platines, le sound-system Amadeus sera réglé par Yvan Le Bleu. La capacité est limitée à 250 personnes, entrée sur pré-ventesLoft on the Sea #1, Union nautique marseillaise, 34, bd Charles-Livon (7e arr).

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !