Mes recettes

Une charlotte comme on l’aimait autrefois, coulis selon son goût

charlotteVotre marché pour 6 personnes : pour la charlotte, il vous faut un quart de litre de yaourt nature au lait de brebis ; un quart de litre de crème fraîche et un quart de litre de fromage blanc au lait de chèvre (ces trois références existent sous la marque bio VRAI, en grandes surfaces) ; 1 gousse de vanille ; 6 feuilles de gélatine ; 100 g de sucre semoule ; une boîte de biscuits à la cuiller.
Pour le sirop : 20 cl d’eau et 60 g de sucre.

On y va : réaliser le sirop en portant à ébullition le sucre et l’eau. Lorsque le sirop est prêt, le laisser refroidir et imbiber légèrement les biscuits à la cuiller avec. Chemiser le fond d’un moule à charlotte avec les biscuits et disposer d’autres biscuits à la verticale dans les parois du moule.
Réalisation de la charlotte : faire tremper les feuilles de gélatine dans une eau bien froide pour qu’elles ramollissent. Dans une casserole, faire chauffer le yaourt au lait de brebis à feu doux. Ajouter le contenu d’une gousse de vanille et le sucre semoule. Egoutter les feuilles de gélatine et les faire fondre dans le yaourt fumant. Parallèlement, fouetter la crème fraîche avec le fromage blanc au lait de chèvre. Laisser refroidir le yaourt de brebis en fouettant régulièrement. Fouetter ensuite le yaourt et la gélatine afin d’obtenir un mélange bien lisse (cela peut se faire au batteur électrique). Ajouter la crème fraîche et le fromage blanc au lait de brebis au yaourt froid. Mélanger délicatement. Verser la préparation sur le fond de la charlotte et remplir le moule à charmotte avec. Réserver au frais pendant quelques heures. Servir avec un coulis de framboise ou de poire. La charlotte sera délicieuse également avec un caramel lacté ou une sauce au chocolat chaud.

Variante de pro : la gélatine animale peut être remplacée par de l’agar-agar (3 g).

Bonus : les charlottes, c’est un gâteau tradi déclinable à l’infini.

Photo © Vrai 

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Bon à savoir

 L’olive dans tous les sens ! La 3e édtion de la fête de la Gastronomie de Marseille se déroule le 22 septembre de 9h à 17h, à la découverte d’un des éléments fondateurs de la culture et de la gastronomie en Méditerranée.
De nombreux producteurs, des artisans, des cuisiniers, des auteurs… partageront leur passion pour l’olive. Des animations gratuites et ouvertes à tous permettront de découvrir les multiples bienfaits de ce fruit précieux et ses déclinaisons en cuisine, en littérature ou en cosmétique.
Les restaurateurs du quartier mettront aussi les petits plats dans les grands pour célébrer la gastronomie et mettre en avant leurs savoir-faire et accueil.

Matinées vendanges au domaine de Fontenille tous les vendredis, samedis et dimanches du 14 septembre au dimanche 07 octobre inclus ainsi que le lundi 8, mardi 9 et mercredi 10 octobre. Le domaine de Fontenille ouvre ses portes pour des matinées vendanges de 8h à 10h30, au programme : balade dans le vignoble, vendange d’un bout de parcelle, visite de cave avec dégustations des jus directement à la cuve, puis casse-croûte du vigneron dans les vignes. Sur réservation (45 € par personne et 15€ pour les enfants). Infos au 04 13 98 00 70 et 06 23 85 87 53.

A lire

wahid Le Best of Sylvestre Wahid Avec 2 étoiles à l’Oustau de Baumanière, 2 étoiles au Strato à Courchevel, 2 étoiles Chez Sylvestre Wahid à Paris… Sylvestre Wahid est à 43 ans une figure montante de la gastronomie française. Sa cuisine « sans sel, sans gras, sans sucres ajoutés » a fait son succès partout dans le monde. Homme de passion, il consacre son temps libre à cueillir des ingrédients sauvages et à cuisiner à quatre mains avec des chefs qui partagent sa vision du monde. Formé aux côtés de Thierry Marx et d’Alain Ducasse, le projet de Sylvestre Wahid vise à revisiter la cuisine traditionnelle française en donnant de la mémoire à l’éphémère. Ses plats signatures ? La variation autour de la betterave cuite en croûte de sel-brioche-foie gras et truffe noire, le caneton laqué aux épices-radicchio et croûte d’agrumes-poivre Sansho… Des plats au « goût simple et direct ».
Best of Sylvestre Wahid, chez Ducasse Ed., 116 pages, prix de vente : 14 €.