Vins rosés, vins d'été

Claire et Charlotte, les deux stars de la Madrague

la Madrague la MadragueS’il est un domaine familial, c’est bien celui de la Madrague où, depuis son rachat en 2007, son propriétaire, Jean-Marie Zodo, n’a eu de cesse de baptiser ses cuvées du nom de ses filles, Charlotte et Claire. Les années passant, c’est désormais au tour des petits-fils, Charles et César d’apparaître sur les étiquettes. Du domaine les pieds dans l’eau, on retiendra les embruns qui vaporisent une légère salinité sur les vignes, particulièrement flatteuse sur les blancs, compagnons fruités des poissons, coquillages et crustacés.
Idéalement située entre Cavalaire et Ramatuelle, la bien nommée Madrague reconduit ses cuvées Claire et Charlotte en 2016, deux rosés à la robe saumonée appétante. Voilà pour les points communs. Leur assemblage diffère, Claire affichant du grenache (65 %), mourvèdre (15 %), syrah (10%), cinsault et tibouren et Charlotte revendiquant du grenache (30 %), mourvèdre (40%), cinsault (20 %) et syrah. La cuvée Claire 2016 a obtenu une médaille d’or lors des dernières Vinalies internationales et l’argent au concours général agricole 2017, le jury appréciant un nez séduisant et complexe de pêches blanches et de fruits exotiques. L’attaque en bouche et soyeuse ; ce vin à la belle longueur sera servi à 8°C et conviendra parfaitement à la cuisine asiatique.
Charlotte aussi a décroché sa médaille, l’argent cette fois, aux Vinalies internationales de 2017. Son nez très fin laisse apparaître des notes de fruits rouges et exotiques. Souple, gras et rond, ce rosé persistant en bouche sera servi de l’apéritif au repas, la cuisine méditerranéenne et les grillades du barbecue le mettant au mieux en valeur.

La Madrague, bd Gigaro, 83420 La Croix Valmer. Infos au 04 94 49 04 54.
Cuvée Claire rosé 2016, 75 cl, 12,40 €. Cuvée Charlotte, rosé 2016, 75 cl, 11,10 €.

 

 

Vite lu

Marseille, la Mercerie coup d’envoi mercredi 21 février. Après avoir voyagé autour du monde, le trio dynamique du Paris Popup (restaurant nomade éphémère né à Paris) pose ses valises en plein quartier Noailles. Après avoir été séduits par le Sud et avoir installé avec succès leur restaurant d’accueil de chefs en résidence à Arles (le Chardon), le trio du Paris Popup investit Marseille. La Mercerie, 9, cours Saint Louis, 1er.

 Loft on the sea #1 On se retrouve le vendredi 23 février au sein de l’UNM avec vue imprenable sur le Vieux-Port dans un club privé, quasiment inexploité, qui n’a pas accueilli de soirée ouverte à tous depuis 2013. Aux casseroles, Ella, ex-Top chef, de retour en France après un foodtrip de 6 mois en Amérique latine. Forte de ses connaissances en nouveaux produits, on découvrira sa cuisine qui raconte de belles histoires, ses origines israéliennes, ses voyages, sa personnalité. « Bien que le métier de Chef de cuisine se traduise par du stress et un mode de vie assez rude, je vois la cuisine avant tout comme un mode d’expression, une échappatoire et une manière de donner du bonheur aux gens » assure-t-elle. Reno et The Ed seront aux platines, le sound-system Amadeus sera réglé par Yvan Le Bleu. La capacité est limitée à 250 personnes, entrée sur pré-ventesLoft on the Sea #1, Union nautique marseillaise, 34, bd Charles-Livon (7e arr).

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !