Vins rosés, vins d'été

Domaines Ott : à la découverte du Clos Mireille rosé 2017

Clos MireilleDire « la famille Ott » ou « les domaines Ott » revient à dire la même chose ; rare privilège pour une lignée que d’avoir associé sa famille à des terres ! Sous le terme générique de « Domaines Ott », il faut comprendre en réalité la propriété des châteaux de Selle et Romassan ainsi que du Clos Mireille. De l’Alsace en 1896 à la Provence, il n’y a qu’un tour de France promptement exécuté par l’arrière-grand-père Marcel dont les deux cousins et descendants, Christian et Jean-François, perpétuent la mémoire. Du coup de foudre pour cette région à la fin du XIXe à l’élevage en foudres d’aujourd’hui, il n’y a qu’un pas qui se résume au savoir-faire viticole ancestral.

Evoquant son rosé du Clos Mireille, Christian Ott affirme : – Nous avons sublimé un millésime 2017 annoncé comme délicat avec des pluies trop rares. La récolte a dû être anticipée au 14 août avec des rendements inférieurs de 20% mais elle s’est révélée homogène et d’une qualité irréprochable ». Composé de grenache (60%), cinsault (20%), syrah et rolle, ce rosé complexe affiche une robe saumonée radieuse. Au nez, il offre une palette intense de notes de mandarine, abricot et mimosa. Servi comme il se doit à 8-10°C, ce Clos Mireille rosé de gastronomie escortera un traditionnel tian de légumes, des rougets de roche grillés, des tomates à la provençale voire une tarte aux abricots ou aux fraises.

Domaines Ott, Clos Mireille, rosé 2017, aux alentours de 24 à 26 € les 75cl chez les cavistes.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux