Magazine

Spiritualité épicurienne : les dîners hypnotiques de Côme di Meglio relient le ciel à la terre

come di meglioAvez-vous déjà mangé hypnotisé ? L’accroche est racoleuse mais pas très éloignée de la réalité des repas orchestrés par Côme di Meglio. L’artiste vient d’investir l’atelier NI, une structure qui héberge des créateurs, un temps donné, pour leur permettre de s’exprimer en grande dimension. Côme a souhaité replacer l’Homme dans son environnement, il cherche à susciter des moments de grâce par la nourriture. « Le plat est une caresse du soleil sur la terre, il raconte les gestes ancestraux des paysans, explique l’artiste tout juste trentenaire. Par l’hypnose, l’imaginaire s’ouvre, l’esprit déploie des ramifications. Quand nous sommes en état conscient, nous perdons un peu de notre présence, l’hypnose réveille notre rapport au monde ».

Voilà pour la théorie. Mais la pratique ? Le dîner réunit 5 convives, Côme di Meglio non compris. En cuisine, le chef Matthieu Roche a imaginé un menu connu de lui seul. L’artiste ponctue le repas de verres d’infusions froides (verveine-gingembre-cannelle et zestes de combawa ou encore hibiscus-gingembre-cardamome)… Ce sont des recettes concoctées par une amie naturopathe de Côme di Meglio, elles remplaceront le vin « qui détournerait notre attention de l’expérience ».

Les mains dans la terre
Le dîner sera végétarien, non par philosophie mais tout simplement parce que c’est l’intention du moment qui sera différente la prochaine fois. Le rituel renvoie aux origines ; chacun s’empare d’un bloc de terre glaise. On mange dépourvu d’instruments, comprenne qui pourra. Les plats se suivent entrecoupés de séances d’hypnose. Les images d’une flamme de bougie, de jardin, d’escaliers, de profondeurs, de bien-être se succèdent. Pour préserver l’intérêt de l’expérience, rien ne sera écrit sur les plats, les surprises qui émaillent le dîner, les émotions et réflexions qui étreignent les convives afin de préserver tout le mystère qui nimbe ces repas.
Il est minuit passée. Les convives se sont confiés, se sont racontés avec pudeur mais toujours intensément et avec sincérité. Le retour à la rue est brutal, le choc puissant. L’expérience mérite d’être vécue… Parce que l’alimentation est aussi affaire de spiritualité.

Pour participer aux dîners de Côme di Meglio, écrire à comedimeglio@hotmail.fr

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infos express

Avignon à l’heure bolivienne Olga, Maria-Elisa, Pablo et Joel sont des étudiants boliviens qui arrivent ce 31 mai à Avignon pour y suivre un stage en entreprise au sein d’hôtels-restaurants ambassadeurs de l’art de vivre à la française. Ils découvriront le métier chez Guilhem Sevin (restaurant Christian Etienne), Florent Pietravalle (hôtel La Mirande) et Matthieu Dupuis-Baumal (domaine de Manville aux Baux). Leur stage pratique est assorti d’une bourse et s’achèvera le 31 août.

 La Buvette Vauban reprend du service Victor et sa Maison Vauban investissent les locaux du patronage pour ambiancer le quartier avec guirlandes lumineuses et longues tables en bois en mode guinguette. Côté food, Maison Vauban a invité les copains : Chez Francette proposera ses barquettes de taboulé et sandwichs 100% bio, le foodtruck Disco & Tacos distribuera tacos et nachos, Emkipop régalera la galerie avec son nouveau bâtonnet glacé saveur cheescake. Côté drinks, le domaine du Vallon des Glauges présentera ses derniers millésimes et Maison Vauban, maître en l’art du cocktail servira Spritz et Saint Germain ! Côté musique : que des vinyles avec Monsieur Beaumont, un pote du patron, se pointera avec ses 33 tours pour faire déhancher le Tout-Vauban, disco, house et funk au programme. Samedi 2 juin de 18h à minuit, 16 rue de Pointe à Pitre (6e arr. au patronage, place du Bois Sacré).

Papilles et Papillons Samedi 2 juin, les vignerons du massif d’Uchaux organisent des balades oenotouristiques, conviviales et gastronomiques.  Vignerons et entomologistes accompagneront 5 balades (de 30 min à 2h) pour découvrir le vignoble, la richesse de la biodiversité de ce secteur préservé.  Arrivés au point de ralliement, sur la terrasse panoramique du château du Castellas, on prendra l’apéro en musique avec le Groupe Tess et Ben. Sur les tables les vins légers, fruités et frais de l’année seront accompagnés de charcuterie, tapenade et huile d’olive. Un déjeuner accords mets et vins sera servi dans la fraîcheur de la salle de garde sous la houlette du chef Thierry Bonfante, du restaurant le temps de Vivre à Uchaux. Samedi 2 juin de 10 h à 16h30 : 60 € par personne (45 €/pers. pour un groupe à partir de 6). Inscriptions au 06 11 53 27 01.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !