Vins rosés, vins d'été

Confidentielle, le rosé 2017 de Figuière pour accompagner des oursins

ConfidentielleLes racines vigneronnes des Combard plongent dans la terre bourguignonne, dans les années 70, où Alain Combard développe avec son ami et associé, Michel Laroche, une maison devenue référence en chablis. La décennie 1990 est celle du réveil du terroir provençal ; les appétits s’aiguisent pour cette région sous exploitée jusqu’alors. En 1993, Alain Combard rachète les 18 hectares du domaine Saint-André de Figuière : c’est décidé, il y produira un grand rosé à l’égal des grands blancs. Les années sont passées ; Magali, Delphine et François ont pris la suite de leur papa à la conduite du domaine. Petite propriété a grandi et désormais, Figuière couvre 85 hectares de vignes sur la commune de La Londe-les Maures, dans un environnement varois typique de pinèdes, de chênes lièges (la route vers Saint-Tropez en est bordée), d’arbousiers et d’eucalyptus.

Cette cuvée rosé 2017 joliment baptisée Confidentielle, est l’ambassadrice du domaine, une vitrine du savoir-faire made in Figuière, de la vendange à la mise en bouteilles. Ce vin de gastronomie est composé de 55% de grenache (pour la gourmandise), de 25 % de cinsault, le cépage roi de Provence précieux pour ses notes fruitées, et 20% de mourvèdre pour la structure… Il en résulte un vin à la délicate robe rose-saumon pâle, un vin élégant, classieux convenant aux associations les plus audacieuses. Le nez délicat et minéral respire les fruits jaunes, de l’abricot à la pêche de vigne en passant par le brugnon. L’attaque est vigoureuse et ample, suave et charnue. La mer, proche du vignoble, confère à ce vin une belle salinité, des notes vineuses joyeuses, légères et festives. Doté d’une magnifique et rare sapidité, on le servira à 10°C sur des langoustes au gril, des noix de saint-jacques et des oursins.

Confidentielle, rosé 2017, domaine Saint-André de Figuière, 83250 La Londe-les Maures. Tarif : 25,60 € la bouteille de 75cl, départ cave. Infos au 04 94 00 44 70.

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Bon à savoir

 La Bête à Bière est la micro-brasserie qu’a fondée Jean-François Marin en 2014. Cet informaticien a aménagé son garage « comme le font de nombreux Américains » et brasse quelque 1500 litres de bières par an. A découvrir dans quelques caves à vins (Sarrians et Pernes-les-Fontaines), à l’épicerie fine d’Estelle de Châteauneuf-du-Pape, ou encore dans le nouveau bar à bières du Pontet : l’Obeers. A sa carte : une blanche, une blonde et une ambrée. Infos au 06 85 49 84 07.

Vendanges 2018 : coup d’envoi varois À Château Léoube, les vendanges 2018 ont démarré ce jeudi 16 août. Depuis quelques années les vendanges sont de plus en plus précoces. L’an dernier elles avaient débuté à la même période.
“C’est assez précoce, mais ce n’est pas exceptionnel. On vendangera autour de ses dates à l’avenir » déclare Jean-Christophe Dumoulin, chef de culture. Contrairement aux années précédentes, les vignes n’ont souffert ni de la chaleur ni de la sécheresse grâce aux pluies du printemps qui ont été bénéfiques et n’ont heureusement pas non plus été touchées par le mildiou. « L’année 2018 a demandé beaucoup de vigilance pour aboutir à ce début de récolte précoce. Nous restons réactifs pour cette vendange qui devrait révéler une très belle finesse » conclut Romain Ott, directeur de production. La récolte devrait durer de 3 à 4 semaines.