Vins rosés, vins d'été

Confidentielle, le rosé 2017 de Figuière pour accompagner des oursins

ConfidentielleLes racines vigneronnes des Combard plongent dans la terre bourguignonne, dans les années 70, où Alain Combard développe avec son ami et associé, Michel Laroche, une maison devenue référence en chablis. La décennie 1990 est celle du réveil du terroir provençal ; les appétits s’aiguisent pour cette région sous exploitée jusqu’alors. En 1993, Alain Combard rachète les 18 hectares du domaine Saint-André de Figuière : c’est décidé, il y produira un grand rosé à l’égal des grands blancs. Les années sont passées ; Magali, Delphine et François ont pris la suite de leur papa à la conduite du domaine. Petite propriété a grandi et désormais, Figuière couvre 85 hectares de vignes sur la commune de La Londe-les Maures, dans un environnement varois typique de pinèdes, de chênes lièges (la route vers Saint-Tropez en est bordée), d’arbousiers et d’eucalyptus.

Cette cuvée rosé 2017 joliment baptisée Confidentielle, est l’ambassadrice du domaine, une vitrine du savoir-faire made in Figuière, de la vendange à la mise en bouteilles. Ce vin de gastronomie est composé de 55% de grenache (pour la gourmandise), de 25 % de cinsault, le cépage roi de Provence précieux pour ses notes fruitées, et 20% de mourvèdre pour la structure… Il en résulte un vin à la délicate robe rose-saumon pâle, un vin élégant, classieux convenant aux associations les plus audacieuses. Le nez délicat et minéral respire les fruits jaunes, de l’abricot à la pêche de vigne en passant par le brugnon. L’attaque est vigoureuse et ample, suave et charnue. La mer, proche du vignoble, confère à ce vin une belle salinité, des notes vineuses joyeuses, légères et festives. Doté d’une magnifique et rare sapidité, on le servira à 10°C sur des langoustes au gril, des noix de saint-jacques et des oursins.

Confidentielle, rosé 2017, domaine Saint-André de Figuière, 83250 La Londe-les Maures. Tarif : 25,60 € la bouteille de 75cl, départ cave. Infos au 04 94 00 44 70.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux