Restaurants en Provence

J'ai mangé une pizza au Cercle des nageurs de Marseille

pizza cnmClub privé réservé à ses quelque 3800 membres, le Cercle des nageurs de Marseille accueille aussi quelques nageurs professionnels qui s’y entraînent afin d’y grapiller des médailles -d’or de préférence- dans les différentes compétitions nationales, européennes et internationales. Les membres du CNM prennent donc régulièrement leur café au snack à côté de médaillés olympiques à l’instar de Manaudou (frère), Bousquet, Lacourt ou Perez Dortona.
Dès que reviennent les beaux jours, le snack du Cercle se transforme chaque soir en pizzéria. Les membres s’y retrouvent et ont la possibilité d’inviter des « non membres » pour passer la soirée. La carte est très courte :
7 salades (Caesar, niçoise, tartare de saumon, fritures), 12 pizzas (figatellu, royale, pissaladière, arménienne) et 7 grillades (côtelettes d’agneau, saucisse italienne, magret, filet de boeuf). La pâte des pizzas est relativement fine mais pas assez à mon goût ; en revanche, les bords sont bien grillés/brûlés et les garnitures généreuses. Je vous recommande fortement une grande mozza-jambon à partager qui « file » à merveille quand le fromage sort brûlant du four à bois avec du vrai jambon (pas de l’épaule). La saucisse italienne est braisée accompagnée de frites ou de salade et la salade niçoise tient lieu de plat unique mais attention à l’assaisonnement trop vinaigré.
Côté desserts, c’est plutôt morne plaine (comme dans toutes les pizzérias) avec les sempiternels café ou chocolat liégeois, une crème brûlée ou une salade de fruits sans intérêt. Alors faut-il y aller ? Oui assurément pour le cadre qui surplombe la mer et l’ambiance calme et conviviale. Habillez-vous un minimum ; c’est un club privé alors la moindre des choses est de faire honneur aux membres qui vous invitent. Côté prix, on tourne aux environs de 25 € avec une pizza, un dessert et un peu de vin ou un apéro. La soirée, promis juré, sera très agréable.

Boulevard Charles-Livon, 13007 Marseille. Pour y dîner, débrouillez-vous pour avoir un(e) pote qui soit membre…

3 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Cette année, de gros efforts ont été faits, la pizza y est bonne, le rosé frais!!! en dessert,, je privilégie un « magnum » sorti du frigo, c’est délicieusement régressif ! on ne croise pas souvent les « vrais » sportifs le soir, ils partent tôt quand l’entraînement est fini (19h !), mais l’ambiance est cool, la vue sublime et la sensation (vraie) d’être privilégié ( je suis membre!) d’être au bon endroit au bon moment…

  • Endroit « bobo » qui n’a que la chance d’avoir une belle vue !!!
    pour le reste , cuisine, ambiance c’est « beauf » à souhait mais bon ….on vient là pour voir et être vu …….pas pour la cuisine !!!!! lol

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux