Art de vivre

Pour créer son cocktailstruck Jean-Christophe a besoin de nous

SarratL’idée est sympa, novatrice et a besoin d’encouragements. Jean-Christophe Sarrat se lance dans l’entrepreunariat avec la création de son cocktailstruck, « de la même façon que les foodtrucks proposent à manger, moi je veux servir des cocktails » lance avec un ton enjoué ce Marseillais de 28 ans. Ancien élève de l’école de commerce Kedge et doté d’un master, Jean-Christophe Sarrat a été coach Google dans le cadre de ses études puis chef de projet digital : « Ça consistait à faire de la vente en ligne, du commerce digital » résume-t-il. A la suite d’un licenciement économique, le jeune marseillais vivant dans le 4e arrondissement décide de donner corps à son rêve et demande à rejoindre l’école hôtelière de Marseille Bonneveine. « Ils m’ont accepté et les cours débuteront en novembre prochain avec Monsieur Di Nola, j’ai besoin de la mention complémentaire barman » lance-t-il.
A ce jour, Jean-Christophe Sarrat a déjà acheté son camion, « au Brésil car c’était moins cher », mais ne l’a pas encore aménagé : « J’ai déjà investi toutes mes économies et il me manque des fonds pour installer une banque réfrigérée sur mesure, un toit ouvrant, un comptoir, une machine à glace, un groupe électrogène… » L’aventure a commencé mais a besoin de l’enthousiasme de tous pour arriver à terme, quelque 10 000 € manquent encore à l’appel.

Le camion à cocktails de Jean-Christophe se déplacera pour tous les événements privés « car je n’ai pas d’autorisation de vente d’alcool sur la voie publique » modère-t-il. Mariages, événements familiaux, séminaires d’entreprises, lancements de produits… Le camion servira des cocktails tous azimuts,« et pour les lendemains de fête, je proposerai la version brunch avec jus de fruits, viennoiseries et service barista avec une super machine à café ». Des lendemains de fête pour ceux qui arriveront à émerger…

Si la formule vous séduit, rejoignez KissKiss BankBank et contribuez au financement de ce event comptoir !

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux