Magazine

La Comédienne, la nouvelle vedette avignonnaise est une bière

La ComédienneCe qui était au départ un épiphénomène est en train de virer au fait de société. Une nouvelle micro brasserie rejoint la (longue) liste de brasseurs provençaux et vient d’être portée sur les fonts baptismaux. A en juger par le profil atypique de ses fondateurs, La Comédienne risque de connaître un foudroyant succès. Aux commandes de ce nouveau projet houblonné, Thomas Le Roux, 40 ans, et Olivier Lefebvre, 35 ans. « Nous nous sommes connus dans le cadre professionnel, se remémore Thomas Le Roux. J’ai longtemps travaillé dans le Nord de la France dans l’industrie sucrière. Je suis arrivé à Avignon il y a 8 ans, dans une société qui avait vocation d’accompagner des entreprises de l’agroalimentaire. Olivier s’occupait de la partie commerciale et moi de l’aspect industriel », dit il. Collègues dans le travail et amis dans la vie ; le lien s’est conforté avec le temps : « A force de côtoyer des créateurs d’entreprise, l’envie nous est venue de fonder notre propre entreprise », confesse Thomas Le Roux. Pour ces deux ingénieurs de formation, le monde de la bière s’est vite imposé : « C’est un produit vivant, complexe et passionnant. En outre, il se trouve que la France n’était pas, il y a quelques années encore, une terre de bière. Mais les choses changent et on accompagne un renouveau de la production et de la consommation dans l’Hexagone », note Le Roux.

Une boisson qui a réussi le pari de s’anoblir en jouant la carte de l’innovation, un marché dynamique en croissance, « la bière demeure un produit populaire, soulignent les deux amis. On peut parler dégustation avec n’importe qui, c’est très ouvert ». Tout simplement, les deux experts de l’agroalimentaire ont abordé l’univers des brasseurs portés par leur enthousiasme. « Ça me passionne, j’ai visité nombre de brasseries et j’ai beaucoup lu, explique Thomas Le Roux. Outre ma formation en Grande-Bretagne, j’ai aussi fait du home browing, c’est-à-dire que j’ai brassé tout seul, chez moi à la maison pour voir »… De son côté, Olivier qui avait déjà travaillé au développement d’un domaine viticole des Côtes-du-Rhône, a aussi participé à un stage d’étude dans une brasserie pour en apprendre « toutes les finesses ».

Thomas le Roux et Olivier LefebvreLe duo affiche sa volonté de proposer des bières « différenciantes » sans pour autant être élitistes : « On veut offrir des saveurs nouvelles, des bières peu fortes en alcool et très portées sur le houblon. Le houblon, ce n’est pas que de l’amertume, on va montrer que nous pouvons être très floral ou très fruité ». Si le duo n’a pas visité les brasseries marseillaises, il n’en a pas moins commencé son tour régional avec les confrères de Toulon et de l’Isle-sur-la-Sorgue : « Ça viendra, nous comptons nous impliquer dans la dynamique provençale » assurent-ils. L’ouverture de la brasserie est annoncée le samedi 14 octobre prochain dans la zone du MIN d’Avignon. Le site de 300 m2 héberge également une boutique où seront présentés les 3 premières références estampillées La Comédienne. Chaque saison apportera ensuite son lot de bières à découvrir. Les biérophiles vont être à la fête !

La Comédienne, 135, avenue Pierre-Sémard, à Avignon ; infos au 04 90 08 75 45.
Ouverture le 14 octobre ; 3 € la bouteille 33 cl et 6 € les 75 cl.

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Bon à savoir

 L’olive dans tous les sens ! La 3e édtion de la fête de la Gastronomie de Marseille se déroule le 22 septembre de 9h à 17h, à la découverte d’un des éléments fondateurs de la culture et de la gastronomie en Méditerranée.
De nombreux producteurs, des artisans, des cuisiniers, des auteurs… partageront leur passion pour l’olive. Des animations gratuites et ouvertes à tous permettront de découvrir les multiples bienfaits de ce fruit précieux et ses déclinaisons en cuisine, en littérature ou en cosmétique.
Les restaurateurs du quartier mettront aussi les petits plats dans les grands pour célébrer la gastronomie et mettre en avant leurs savoir-faire et accueil.

Matinées vendanges au domaine de Fontenille tous les vendredis, samedis et dimanches du 14 septembre au dimanche 07 octobre inclus ainsi que le lundi 8, mardi 9 et mercredi 10 octobre. Le domaine de Fontenille ouvre ses portes pour des matinées vendanges de 8h à 10h30, au programme : balade dans le vignoble, vendange d’un bout de parcelle, visite de cave avec dégustations des jus directement à la cuve, puis casse-croûte du vigneron dans les vignes. Sur réservation (45 € par personne et 15€ pour les enfants). Infos au 04 13 98 00 70 et 06 23 85 87 53.

A lire

wahid Le Best of Sylvestre Wahid Avec 2 étoiles à l’Oustau de Baumanière, 2 étoiles au Strato à Courchevel, 2 étoiles Chez Sylvestre Wahid à Paris… Sylvestre Wahid est à 43 ans une figure montante de la gastronomie française. Sa cuisine « sans sel, sans gras, sans sucres ajoutés » a fait son succès partout dans le monde. Homme de passion, il consacre son temps libre à cueillir des ingrédients sauvages et à cuisiner à quatre mains avec des chefs qui partagent sa vision du monde. Formé aux côtés de Thierry Marx et d’Alain Ducasse, le projet de Sylvestre Wahid vise à revisiter la cuisine traditionnelle française en donnant de la mémoire à l’éphémère. Ses plats signatures ? La variation autour de la betterave cuite en croûte de sel-brioche-foie gras et truffe noire, le caneton laqué aux épices-radicchio et croûte d’agrumes-poivre Sansho… Des plats au « goût simple et direct ».
Best of Sylvestre Wahid, chez Ducasse Ed., 116 pages, prix de vente : 14 €.