En direct du marché

Manu Barthélémy : « Plus que jamais travailler avec éthique »

Manu Barthélémy

Le Village Vert est un projet collectif innovant pour le développement d’une économie locale et solidaire, respectueuse de l’Homme et de son environnement. Il réunit des espaces d’animations, des commerces et des bureaux pour développer la consommation responsable à Forcalquier. Un programme régulier d’animations (conférences, ateliers, projections, dégustations, expositions…) fédère six structures qui partagent ce lieu et des projets communs.
Il a profité de ce début d’année pour tourner la page. Manu Barthélémy a signé le 20 décembre dernier son départ de la boulangerie Cum Panis de Forcalquier, confiant cette adresse mythique à son associé Florian Bourier. « J’avais envie de faire autre chose, d’explorer plus encore mes passions et d’approfondir mon travail sur la pizza », explique ce brun énergique pour qui Cum Panis était « la première expérience de grosse entreprise ». Partant du principe qu’il faut « revoir nos produits et nos fabrications pour proposer des mets sains, durables et honnêtes », Manu Barthélémy enfonce encore un peu plus le clou dans sa démarche de lier « travail et éthique »« J’arrive à une époque de ma vie où je veux consacrer du temps aux miens et trouver un équilibre entre vie professionnelle et familiale » poursuit le maître du pain. Aussi, Manu Barthélémy va-t-il s’employer à développer lo Pichotome (le Petit homme en provençal) et il a réinvesti son laboratoire installé au coeur même du Village vert de Forcalquier : « J’ai un beau labo de transformation, c’est là que je fais toutes mes préparations comme les panettone, les fougasses et je vais travailler sur des recettes de pan bagnat, différentes de la recette estivale niçoise classique, pour en proposer toute l’année en se débarrassant du carcan des saisons ».

C’est donc un Manu Barthélémy riche en projets qui aborde l’année avec une foule de rendez-vous en tête : « Je veux avoir du temps pour participer à des expériences collectives comme celle que je vais vivre le 29 janvier : nous allons organiser un repas pour le Biotop wines de Montpellier, un repas avec 150 vignerons qui travaillent tous à merveille ». Tout ceci en attendant les projets de pizzas, de boulangerie, de panifications diverses. Pour l’heure, on retrouve le pizzaiolo sur les marchés de Forcalquier le jeudi de 14h30 à 20h et le vendredi à la Brillanne, de 14h30 à 20h.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

 Arles, une nouvelle chef au Chardon A la suite de l’excellent accueil réservé à Ruba Khoury en 2018, l’équipe du Chardon est toute heureuse de recevoir ces mois de mars et avril Leatitia Carion, chef française qui a le voyage dans le sang.  Après avoir fondé à Londres son famous Pop-up Bao Bun Foodtruck, elle se pose à Arles pour le printemps avec une carte très inspirée par l’Asie. Tiradito thon version Nikkei, moule-vinaigre de pomme-aubergine schezuan basilic ou poulet karaage sauce XO-gochujang-pickles et tarte tatin-beurre miso figurent parmi ses plats signature. Premier soir du pop-up le 28 février. Chardon, 37, rue des Arènes à Arles, tarifs : 29 € (déjeuner) et 39 € (soir). Résas au 09 72 86 72 04. Ouvert du jeudi soir au lundi soir et du vendredi au lundi midi. (12h30-14h30).

Peter Fischer chez Chicoulon La cave annonce sa prochaine soirée dégustation avec Peter Fischer, vigneron emblématique du château Revelette à Jouques. Dans une ambiance conviviale et décontractée, Peter présentera ses différentes cuvées : 3 blancs, 3 rouges et 1 liquoreux. Des vins de copains, de gastronomie mais surtout de passionnés. Spécialement pour cette occasion, Peter ouvrira également quelques vieux millésimes de ses plus grandes cuvées issues de sa cave personnelle. Côté cuisine, Tomi, incontournable chef du Chicoulon, cuisinera des tapas qui s’accorderont à merveille avec les vins dégustés. Jeudi 28 février au 59, rue Grignan (Marseille 6e), Formule: 45 € / personne sur réservation au 04 91 33 46 59.

Le GP sur les réseaux