Magazine

Rudy Ricciotti, un architecte visionnaire… au franc parler

C’est à Bandol que vit l’un des grands noms de l’architecture française contemporaine. Rudy Ricciotti, concepteur du totémique Mucem à Marseille ou encore du ténébreux Pavillon noir à Aix-en-Provence, est un esprit haut en couleur toujours le pied à l’étrier en quête de nouveaux chantiers. À Marseille, l’architecte de 64 ans s’est lancé il y a 3 ans dans le chantier de la tour Mirabeau et contribue au projet de skyline d’Euroméditerranée. Dans ce building, jouxtant la tour CMA-CGM, quelque 85 mètres d’agences et de bureaux seront répartis sur une quinzaine d’étages. Un projet qui n’effraie en rien Rudy Ricciotti, un caractère solaire et enthousiaste. Confidences en mode #jemeprendspasausérieux d’un incroyable et très attachant Monsieur.

Rudy Ricciotti

Votre principal trait de caractère ?
Je trouve que je suis quelqu’un de plutôt ennuyeux.

Votre principal défaut ?
Je suis mou, je prends mon temps.

Ce que vous aimeriez être ?
Une brebis, ça gambade tranquillement dans les champs.

Votre héro dans la fiction ?
Fernandel, il était génial.

Un livre de chevet ?
« La chèvre de Monsieur Seguin »

Votre chantier le plus mémorable ?
Hum.. La maison de mon cousin, j’en garde plusieurs bons souvenirs.

Vous êtes plutôt blanc, rouge ou rosé ?
Aucun, je suis polychrome et sans idée.

Votre plus grande fierté ?
Je crois que c’est d’arriver encore à bander.

Ceux sans qui vous n’auriez jamais réussi ?
Ma mère.

Ce que vous détestez par dessus tout ?
Comme beaucoup de monde, les feux rouges !

Un restaurant pour lui dire « je t’aime » ?
Je me vois bien attablé au restaurant du Géant Casino à Plan-de-Campagne…

La faute qui vous inspire le plus d’indulgence ?
Le pet, c’est toujours amusant.

Votre devise ?
Au temps pour moi !

Recueilli par Axel Gède / photo DR

Agence Rudy Ricciotti, 17, boulevard Victor-Hugo à Bandol ; infos au 04 94 29 52 61.

Vite lu

 Christopher Coutanceau, cuisinier pêcheur Le dernier livre du cuisinier rochelais est une ode à l’océan et à ses richesses. Avec 240 pages de recettes et de recommandations pour préparer avec soin les produits de la mer, le lecteur plonge dans un univers marin grandiose. Défenseur de la pêche durable et de l’anti-gaspillage, passionné depuis toujours, Christopher Coutanceau choisit, chaque matin à la criée de La Rochelle coquillages, crustacés ou poissons. En grand passionné, il s’investit dans la défense de la faune et de la flore marine et collabore avec de nombreuses associations de préservation des ressources. Le chef milite pour une pêche artisanale et fait partager son expertise au gré des pages de cet ouvrage. Les vins ont aussi leur place dans cet opus avec Nicolas Brossard qui détaille ses accords mets-vins et conseils…. Une véritable odyssée, généreuse et gourmande. 240 pages, Glénat Ed., prix : 49 €.

Vivre sur la Vague Le club des Effets Mer accoste devant la voûte la plus hype de Marseille. Dans une ambiance détente, le chill devient un mot d’ordre ! Terrasse en escalier et coucher de soleil digne du site, la soirée guinguette est annoncée. Matt Müller aux commandes du navire, fera chavirer les coeurs et côté expo, c’est l’occasion de (re)découvrir « Iceland » d’Alexandre Montesinos . Sans oublier les cocktails maisons (notre passion) et des petits plats bien sympas : burratta, panisses, soupions et l’indémodable assiette mixte… Infos et résas au 07 78 07 23 99.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !