Art de vivre

Dîner Sans Fourchette : c’est bien meilleur avec les doigts !

Sans FourchetteManger avec les doigts ? Et pourquoi pas ! Au restaurant c’est encore mieux et ça pourrait même devenir un geste de solidarité… « Le concept de Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de handicaps invisibles, explique Fabienne Verdureau. Ce sont des personnes qui sont victimes de troubles de la mémoire, des personnes victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson » énumère cette orthophoniste et neuro-psychologue.
Concrètement, dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Un réflexe naturel, très banal pour de nombreux peuples de la planète, mais oublié sous nos latitudes occidentales. « Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie » s’émeut Fabienne Verdureau. « Alors, s’ils ont du mal à utiliser leurs couverts, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux ».

A ce jour, l’association porte la bonne parole dans les écoles hôtelières et sensibilise leurs élèves aux affres des maladies neuro-évolutives : Mémoire et Santé est allé porter la bonne parole dans les écoles hôtelières de Bonneveine, La Ciotat, de Blois, Tarbes, Montpellier et Paris. « Pour les cuisiniers, les défis sont multiples car ils doivent imaginer des bouchées savoureuses, élaborées avec de bons ingrédients et offrant une texture adaptée », prévient Fabienne Verdureau, par ailleurs chef de projet au sein de l’association. De fait, les textures friables sont proscrites, l’idéal étant de proposer des cubes ou des cônes, faciles à appréhender avec les doigts.

Le 20e dîner Sans fourchette vient d’être servi au lycée hôtelier de Bonneveine à Marseille, le prochain sera proposé à La Ciotat et affiche déjà complet. « Nous gardons un merveilleux souvenir du 18e dîner servi au château de la Pioline, se remémore Fabienne Verdureau. Pas moins de trois chefs étoilés parmi lesquels Pierre Reboul, Jérôme Faure et Mickaël Féval l’avaient organisé avec le précieux soutien de Richard Lepage… Ce fut un grand succès ». Preuve s’il en est que la gastronomie est aussi délicieuse savourée Sans Fourchette.

Association Mémoire et Santé, 58, bd Notre-Dame, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 33 69 73.
Visite du site en cliquant ici.

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

 Réveillon au Radisson Blu Hôtel Marseille Vieux-Port. Pour la Saint-Sylvestre, le chef Laurent Skora a imaginé un dîner en 6 services pour marquer le changement d’année. La soirée sera dansante et gastronomique. Un concert live animera le dîner, suivi d’un DJ set dès 23h30 jusqu’à 2h du matin pour fêter en musique la nouvelle année. Sans oublier la vue panoramique et le ciel étoilé sur la ville. La soirée avec le repas est au tarif de 159 € par personne (un menu enfant est disponible sur demande). Infos au 04 88 44 52 00.

 Marseille : les parkings gratuits. Les week-ends des 15-16 et 22-23 décembre, sous la houlette du conseil départemental présidé par Martine Vassal, les parkings Castellane, Monthyon, Charles-de-Gaulle, Estienne d’Orves, République, Phocéens, Hôtel de ville, préfecture et Félix Barret seront gratuits de 10h à 19 heures, soit 6000 places. Ils ont enfin fini par comprendre que pour faire vivre le centre-ville il fallait en faciliter l’accès !