Mes recettes

Pour se réchauffer, des brésolles de veau

brésolles de veau

Préparation : 30 min / Cuisson : 40 min

Votre marché pour 4 personnes : 800 g de sous-noix de veau ; 1 morceau de barde de lard de 1cm d’épaisseur ; 8 échalotes ; 6 cuillères à soupe de persil haché ; 2 cuillères à soupe de ciboulette hachée ; 100 g de beurre ; 10 cl de vin blanc ; sel et poivre du moulin.

On y va : préchauffez le four à 180° C (Th 6). Taillez la viande en fines lamelles, ou demandez à votre boucher de s’en acquitter. Epluchez et hachez les échalotes, puis mélangez-les dans un bol avec les herbes. Faites fondre le beurre dans une casserole. Enrobez les lamelles de viande avec le beurre fondu, salez et poivrez. Dans le fond d’un plat allant au four, disposez une couche du mélange d’herbes et échalotes, puis posez par-dessus des lamelles de viande beurrées, puis à nouveau une couche d’herbes, une de viande et ainsi de suite en terminant par les échalotes et les herbes. Coupez la barde en morceaux, afin de recouvrir le dessus du plat. Couvrez le plat de papier aluminium et mettez-le à cuire 20 min au four. Sortez le plat, ajoutez le vin blanc, puis remettez à cuire les brésolles de veau 20 minutes. Servez bien chaud.

Bon à savoir : Alexandre Dumas, dans son Grand Dictionnaire de Cuisine, relate que l’on doit l’invention de ce plat au valet de chambre du marquis de Brésolles « tandis que son maître faisait la guerre de sept ans ». Le principe en est l’alternance de couches successives d’herbes hachées et de viande émincée très finement. A découvrir également, le foie de veau au citron

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vite lu

Je cuisine les restes et je fais des économies En France, le gaspillage représente 20 à 30 kg de nourriture par personne et par an ! Ce livre propose de prendre le problème à la base en apprenant à gérer les achats alimentaires et leur conservation. Puis, il offre 45 recettes saines pour accommoder les restes, faire confiance à son inspiration et oser des mélanges de saveurs et de textures… au point de rendre le plat du
lendemain meilleur que celui du jour même !

  • Un livre de Céline Mennetrier et Aurélie Jeannette, 120 pages, 12 €, Terre Vivante Editeur, coll. Facile & bio.

Marchés sur la Canebière. Les Dimanches de la Canebière ont pour vocation d’inviter des producteurs et artisans de bouche locaux pour renouer avec une alimentation de proximité et saisonnière. Le 25 février 2018 : La Canebière célèbrera le Nouvel An chinois avec une édition spéciale « Cuisines d’Asie ». Le 25 mars, place au marché de Pâques. Dimanche 29 avril, ce sera la foire aux plantes et le 27 mai : dimanche Tutti frutti, édition spéciale fruits et légumes. La foire à l’ail se tiendra le 24 juin.

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !