Carnet de cave

Vendanges précoces : Vacqueyras, coteaux d’aix, coteaux varois et les provences entrent dans la danse

Vendanges précocesAvec deux semaines d’avance par rapport à 2016, les premiers coups de sécateurs ont été donnés à Vacqueyras cette semaine. Comme évoqué précédemment pour les côtes du Rhône, les vendanges 2017 sur le terroir de Vacqueyras se résumeront par une formule lapidaire : « petite quantité, grande qualité ». L’été solaire et venteux a favorisé le développement de grains plus petits que les années précédentes mais avec une couleur bien présente et un bon équilibre sucre/acidité bon.

Des Bouches-du-Rhône au Var, c’est avec une semaine d’avance également, le 16 août, que les vendanges ont débuté dans les zones les plus précoces. Elles devraient se poursuivre jusqu’à la fin du mois de septembre sur les terroirs les plus tardifs. « Les vendanges n’avaient jamais démarré aussi tôt, souligne Alain Baccino, président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence. Il y a quelques années, on commençait à vendanger fin août. Le changement climatique progressif ainsi que les conditions particulières cette année ont provoqué une maturité très précoce pour les raisins. En cette période de forte chaleur et pour garantir la qualité de nos rosés, nous vendangeons de nuit ».

Les analyses effectuées sur les premiers raisins vendangés sont qualifiées « d’encourageantes ». Ils sont à maturité et présentent une belle acidité. La taille des baies est par contre hétérogène en fonction des secteurs et des parcelles : « Avec un bel équilibre entre fruit et fraîcheur, la qualité devrait être au rendez-vous pour ce millésime 2017, confirme Alain Baccino. La quantité est par contre beaucoup plus difficile à estimer à ce stade même si les premiers jus tirés laissent penser qu’elle sera moindre ».

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vite lu

Je cuisine les restes et je fais des économies En France, le gaspillage représente 20 à 30 kg de nourriture par personne et par an ! Ce livre propose de prendre le problème à la base en apprenant à gérer les achats alimentaires et leur conservation. Puis, il offre 45 recettes saines pour accommoder les restes, faire confiance à son inspiration et oser des mélanges de saveurs et de textures… au point de rendre le plat du
lendemain meilleur que celui du jour même !

  • Un livre de Céline Mennetrier et Aurélie Jeannette, 120 pages, 12 €, Terre Vivante Editeur, coll. Facile & bio.

Marchés sur la Canebière. Les Dimanches de la Canebière ont pour vocation d’inviter des producteurs et artisans de bouche locaux pour renouer avec une alimentation de proximité et saisonnière. Le 25 février 2018 : La Canebière célèbrera le Nouvel An chinois avec une édition spéciale « Cuisines d’Asie ». Le 25 mars, place au marché de Pâques. Dimanche 29 avril, ce sera la foire aux plantes et le 27 mai : dimanche Tutti frutti, édition spéciale fruits et légumes. La foire à l’ail se tiendra le 24 juin.

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !