Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
COVID 19

Au marché, au supermarché, les bons gestes pour éviter la contamination au Covid-19

L’épidémie de Covid-19 exige que nous prenions des mesures de prévention simples pour endiguer sa propagation. Conseils de scientifiques, rapports de l’ARS, voici le guide des bons gestes indispensables à suivre pour qu’aller au marché ne s’apparente pas à une séance de roulette russe.

bons gestes
 Les allées du Monoprix, boulevard Notre-Dame à Marseille

A combien peut-on aller faire ses courses ?
Aussi difficile que cela peut paraître mais le mieux c’est d’y aller tout seul. Si vous prenez la voiture pour aller au supermarché ou au drive : deux personnes maximum et toujours les mêmes car si votre voiture est contaminée par le virus, il faut éviter que plusieurs personnes différentes s’en servent. Pas question de rouler des kilomètres non plus : vous irez au point de vente le plus proche de chez vous. Point barre, pas de discussion !

Je mets des gants ? Je porte un masque ?
On porte la masque dans la rue et à l’intérieur des espaces clos. On arrête de jouer au superman rebelle contre une maladie dont on arrive avec peine à cerner les contours. On peut être un porteur sain donc, si on le porte pour se protéger de la maladie, on le porte aussi pour protéger les autres. Au-delà de ses propres convictions, il s’agit de respecter les convictions des autres, c’est une question d’éducation. Mettez-le de façon à couvrir le nez et la bouche car c’est par là que le virus peut se répandre ou être respiré. Mieux vaut faire ses courses à mains nues et les laver immédiatement à la maison, au savon de Marseille.

Je peux toucher les écrans tactiles ?
Que ce soit les guichets de banque, les écrans de commande ou toute autre surface tactile, on évite au maximum de les toucher. Si vous y êtes obligés, utilisez immédiatement le gel hydroalcoolique. Ce comportement est beaucoup moins dangereux qu’utiliser les gants.

Je prends mes propres sacs ou j’utilise ceux qu’on me donne ?
La règle de base, c’est limiter les contacts avec les matières potentiellement infectées, alors prenez vos sacs qui seront plus sains que les paniers et chariots des supermarchés. Les bons gestes : un supermarché qui désinfecte les tapis des caisses régulièrement doit vous inspirer confiance.

Temps maximal de survie du virus sur les surfaces
Acier inoxydable : 3 jours
Papier : 24 heures
Cuivre : 24 heures
Plastique : 3 jours
Carton : 24 heures
Mes pièces et billets sont-ils contaminés ?
C’est l’OMS qui l’affirme : « Le risque d’être contaminé par de l’argent liquide est infime. D’abord parce qu’on garde en main pièces et billets très peu de temps » et puis il faudrait « un contact salivaire (éternuement, crachat) sur les pièces et billets pour les contaminer », ajoute Alexandre Bleibtreu, médecin infectiologue au service de maladies infectieuses et tropicales de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Là encore, il suffit de se laver les mains et de ne pas se toucher le visage et la bouche une fois que l’on a manipulé de l’argent. Les bons gestes : pour un paiement en caisse sans risque, l’option carte bancaire sans contact, c’est le mieux.

Le marché aux fruits et légumes du cours Lafayette à Toulon

Arrivé à la maison, je lave mes fruits et légumes ?
Au marché ou au supermarché, tout le monde tripote les aliments et les infecte. Au retour à la maison, donc, on les lave comme d’habitude mais surtout, n’utilisez pas d’eau de javel. Après avoir lavé les fruits et légumes, on les pelle et/ou on les cuit car une cuisson à plus de 63°C pendant 4 minutes au moins divise par 10 000 le risque de contamination alimentaire. Si vous mangez cru et sans peler les aliments, lavez-les soigneusement.

Qu’est-ce que je fais des emballages ?
Le virus survit quelques heures sur les surface inertes alors le top consiste à laisser vos courses quelque part non loin de l’entrée pendant 4h/4h30. Ensuite, vous vous laverez les mains. Ce temps, passé, il ne vous restera qu’à ranger dans vos placards. Pour les produits frais, ôtez les suremballages, entreposez au réfrigérateur ou au congélateur et… lavez-vous les mains.

Je peux toucher les poignées des congélateurs et réfrigérateurs du supermarché ?
Tout ce que vous touchez peut être infecté : les poignées de portes, les chariots, les interrupteurs, les boutons d’ascenseurs, vos clefs de voiture etc. Il faudra immédiatement vous laver les mains ou les passer au gel hydroalcoolique arrivé à la maison. N’utilisez pas vos vêtements comme s’il s’agissait de gants. Les bons gestes : tout votre linge sera lavé à 60°C.

Coronavirus : le secteur des CHR organise sa résistance.

2 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Merci de me donner la parole. J’ai une question : un supermarché peut-il m’interdire l’entrée de son magasin du fait que j’accompagne mon épouse pour faire les courses ?

    • Bonjour Walter,
      les supermarchés et épiceries sont considérés comme « utiles à la vie de la Nation » et sont donc ouverts et vous avez le droit d’y aller faire vos courses.
      Nous ne saurons trop vous rappeler que pour votre sécurité et celle de vos proches, il faut vraiment limiter vos déplacement au strict minimum.
      Chacune de vos sorties augmente le risque d’attraper le Covid-19 et de saturer les hôpitaux. Mieux vaut y aller seul.
      Si vous vous déplacez en voiture, une seule personne ira faire les courses et ce sera celui ou celle qui a le permis de conduire.
      Pour répondre directement à votre question, de très nombreux supermarchés de France limitent leur accès à une seule personne.
      Vous devrez vous y plier, nous vivons une crise et elle nous impose de tout petits, vraiment petits, sacrifices. Votre santé vaut bien ça ! Amitiés.