Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Le top 10 de nos meilleurs restaurants à Marseille

Selon les chiffres communiqués par la Chambre de Commerce et d’Industrie, il y avait quelque 1770 « lieux de restauration » à Marseille au 1er janvier 2023. De quoi virer au casse-tête pour ceux qui cherchent une bonne table de dernière minute. A Marseille, de la pizza aux panzerotti, du couscous au bistrot, en passant par les adresses gastronomiques, il y a l’embarras du choix. Voilà pourquoi toute notre équipe s’est mise en quatre pendant 250 jours pour compiler et lister nos meilleurs restaurants à Marseille, les meilleurs bistrots, les meilleures pizzerias et vous offrir sa liste idéale. Vous verrez, pas de Michelin hors de prix ni de stars chez nous. Ce sont nos tables rien qu’à nous qu’on vous confie, prenez-en soin !

Pizzeria chez Etienne. C’est un conservatoire sur lequel Pascal veille jalousement. Pizzas à l’anchois ou au fromage, pâte fine uniformément cuite et basta. On vient ici pour les miraculeux supions sautés à la poêle et les brochettes de bœuf sur une branche de romarin brûlées à la braise. Un conservatoire de la cuisine napolitaine comme les Marseillais la célèbrent depuis 1943.
Pizzaria Chez Etienne, 43, rue Lorette, Marseille 2e arr. ; infos au 06 16 39 78 73..

Ekume. Edgar Bosquez est né au Panama mais voue à la cuisine gastronomique française un véritable culte. Avec son épouse Alisée, notre homme anime une table où l’équilibre et l’harmonie prévalent sur tout. Sauces et jus, assaisonnements et cuissons, inspiration et service… Les repas sont élégants et harmonieux. Une merveille.
Ekume, 139, rue Sainte, Marseille 7e arr. ; infos au 04 91 73 46 91.

Prémices. C’est un bistrot contemporain à la déco dans l’air du temps porté par le duo Benoît-Léo. Avec un étonnant rapport qualité-prix, Benoît propose une cuisine inspirée et de saison, à base de légumes allègrement détournés de leurs chemins habituels. Léo veille comme une mère sur sa cave à vins bio et propose de pertinents accords. Intelligent et cool, on en raffole.
Restaurant Prémices, 11, rue Beauvau, Marseille 1er arr. ; infos au 04 91 06 64 02.

Safran. A la demande d’Aristote Karakoglou et de Romain Cohen, Marion Chateau est venue mettre en assiettes la Méditerranée chère aux deux associés. Carte sublime de sensibilité et d’intelligence. Tout est dans le détail, on se repaît de matières et de couleurs, rien n’est folklorique tout est solaire. Cochon-palourdes-pommes de terre, chou-fleur féta yaourt et piment, asperges crues-jaune d’œuf confit noix et poutargue. On atteint le Nirvana avec ce yaourt façon glace-pistaches cristallisées et sirop de jus d’olives noires de Kalamata. Simple, évident mais ça vise tellement juste.
26, cours Honoré d’Estienne d’Orves, Marseille 1er ; infos au 04 13 41 86 55

Ourea. Quand un chef a appris le métier auprès d’un 2 mac’ (Jean-Marc Banzo, NDLR), tu te doutes bien que tu vas te régaler. Cuisine sensible, intelligente et délicate : carpaccio de bar de ligne, huile de coriandre, piment fumé et palourdes et chorizo de taureau de Camargue, salicornes nous conduisent direct dans l’univers de Mathieu Roche.
Ouréa, 72, rue de la Paix Marcel-Paul, Marseille 6e arr. ; infos au 04 91 73 21 53.

 

Regain. Dans ce jeune resto inauguré au crépuscule de 2021 Sarah (ex-Greenhouse et Antidote à Londres) compose une partition à son image avec quelques propositions végétariennes en harmonie avec la carte de vins bio et nature, de son comparse Lucien. Dans un esprit bistrot, on mange dans la cour arborée aux beaux jours en été. Table nature peinture à l’image de ce parfait au miel et fleur d’oranger-crème à la menthe poivrée, melon et amandes fraîches à fond les ballons.
Regain, 53, rue Saint-Pierre, Marseille 5e arr. ; infos au 04 86 68 33 20.

Copains. Pauline Lagon et Jules Girandon mettent en assiettes des plats hyper traditionnels mais les maquillent avec tous les codes contemporains. C’est très élégant, esthétique mais, surtout, délicieux. Joli choix de vins bio et nat’ en prime.
Les Copains, 93, rue de Tilsit, Marseille 6e arr. Infos au 09 53 60 99 91.

Coquille. Jules Mollaret a inventé l’adresse parfaite : tu veux une pizza (anchois et/ou fromage only) ? Tu veux des coquillages ? Tu veux du bistrot (raie à la bordelaise) ? Eh bien cours te régaler chez lui ! Avec la souriante Marine Bottari en chef d’orchestre, toute la salle applaudit le maestro. ET pour les gosses ? des moules-frites avec une profiterole XL…
Coquille, 8, rue Euthymènes – place Thiars, Marseille 1er. Infos au 04 91 54 14 13. arse

Belle de Mars. La cuisine de Michel Marini, 34 ans, et de sa conjointe, Kim-Mai Bui impressionne par ses étonnantes complexités aromatiques. Le duo a du caractère, témoin : cette sériole de Méditerranée coiffée d’une feuille de brocoli nappée de sauce crémée crevette grise et virgule de confiture d’algues. Une table au sommet de l’intelligence portée par deux amoureux qui ont de la personnalité et assument leurs goût. On aime le caractère simple de l’adresse qui contraste avec le raffinement des assiettes, la réflexion et l’audace. La plus belle surprise de la rentrée 2023.
Belle de Mars, 56, rue de Forbin, Marseille 2e arr. ; infos au 09 86 57 24 58. Menu déjeuner 27 et 36 € ; dîner 49 €.

Mijoba, 79, boulevard Vauban, Marseille 6e arr. ; infos au 04 91 92 03 53.