Vins rosés, vins d'été

Le clos Saint-Michel sort des sentiers battus avec son Tendance caladoc

clos Saint-MichelC’est une bouteille et un domaine dont on avait, déjà en 2016, vanté les charmes du rosé 2015. Cette année encore, Olivier et Franck Mousset récidivent avec un millésime 2016 très réussi, sobrement baptisé “Tendance caladoc”. Le caladoc est le fruit du mariage de deux cépages : le grenache et le malbec ; vinifié en rosé, il offre des vins fins et équilibrés, tout ce qu’on recherche pour égayer les tablées estivales. Depuis quatre générations sur les terres du clos Saint-Michel, les deux frères tirent le meilleur parti du sol couvert de galets typique de l’appellation châteauneuf-du-pape. Le jour, les galets emmagasinent la chaleur et la restituent, la nuit tombée, limitant ainsi les amplitudes thermiques jour/nuit et influant sur les vignes. Rendements limités pour une meilleure concentration des jus, ils appliquent à la lettre le cahier des charges de l’AOC née en 1937…
Ce millésime 2016 présente une robe rose clair “tirant sur le marbre rose” comme le dit un dégustateur pointu de la région. Avec un nez frais de framboise et de fraise des bois, il est tout en délicatesse sur ses notes finales de rose. L’attaque est franche, là encore, on y retrouve la framboise décidément très présente qui évolue en finale longue sur des agrumes et une pointe d’acidité réveillant les appétits. Ce vins sera idéal avec une assiette de crudités dont on aura pris soin de ne pas les vinaigrer, un tartare de poisson, des ceviche, une daurade cuite au sel, des viandes blanches au barbecue et des grillades (côtelettes d’agneau aux herbes de Provence).

Clos Saint-Michel, 2505, route de Châteauneuf-du-Pape, 84700 Sorgues; infos au 04 90 835 605.
Tendance caladoc, rosé 2016, 13 la bouteille de 75cl, chez les cavistes et au domaine.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter