Vins rosés, vins d'été

Tendance caladoc ? Un rosé made in Châteauneuf-du-Pape

tendance caladoc Chateauneuf-du-PapeLes connaisseurs vous le diront, la particularité du vignoble de Châteauneuf-du-Pape réside dans l’impressionnante quantité de galets qui jonchent les sols. Ces galets emmagasinent la chaleur du soleil le jour et la restituent la nuit… Conférant à la maturation des baies un caractère pour le moins atypique. Olivier et Franck Mousset incarnent la quatrième génération de vignerons sur ces terres, fidèles aux réglements, datant de 1937, instituant l’appellation contrôlée Châteauneuf-du-Pape, ils exploitent leur terre dans un esprit artisanal en limitant les rendements, privilégiant la concentration à l’instar de ce caladoc rosé 2015.
Mais le caladoc qu’est-ce que c’est ? C’est un assemblage de grenache et de malbec vinifié en rosé générant un vin fin et équilibré avec un degré alcoolique à 13°, ce qui en fait le compagnon idéal de nos repas d’été. Ce vin vinifié à basse température présente une robe claire presque marbrée. Son nez de framboise et de fraise mara des bois, tend vers la rose. En bouche, l’attaque demeure sur ces mêmes fruits rouges avec une finale sur les agrumes et une pointe acide qui persiste en longueur.
Une jolie bouteille à déboucher pour une salade de crudités, un tartare de poisson “rouge” (thon), des poissons cuisinés puissants (rougets), accessoirement sur des viandes blanches grillées (poulet au barbecue).

Le Clos Saint-Michel, 2505, route de Châteauneuf-du-Pape, 84700 Sorgues ; infos au 0490 835 605.  tendance Caladoc rosé 2015, 14€ la bouteille de 75 cl.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.