Vins rosés, vins d'été

Le Garlaban, ses cigales, son soleil et son petit rosé

vignerons garlabanPour ceux qui regardent de très loin le travail des coopératives, vous devriez zieuter de plus près le travail de la cave des Vignerons du Garlaban et du Golfe d’Amour. Entre opérette et pagnolade, cette dénomination regroupe les caves de La Destrousse, Saint-Zacharie, Auriol, Gémenos, Cuges et La Ciotat. Très régulièrement distingués par moult médailles et distinctions, les vins de cette coopérative ont l’habitude de flirter avec l’or et l’argent à l’instar du blanc AOC côtes de Provence (1 étoile au Guide Hachette des Vins 2016 et une médaille d’or au concours des vins de France à Mâcon). Le terroir de la cave s’étale sur plus de 300 hectares, sur les contreforts des massifs de la Sainte-Baume et du Garlaban ainsi que sur des restanques entre la Ciotat et Ceyreste. Entre plein cagnard et  influences maritimes, le terrain est idéal pour cultiver la vigne. Le Grand Pastis a aimé ce grenache rosé 2015 estampillé IGP Pays des Bouches-du-Rhône. Importé d’Espagne dès le Moyen-Age, le grenache aime le climat provençal et offre de jolis rosés comme celui-ci, à la robe pâle et saumonée. Sa bouche fraîche et désaltérante, s’appuie sur de traditionnelles notes de fruits rouges et laisse quelques fleurs blanches en finale. Plongez la bouteille dans une fontaine pendant 2 ou 3 heures, il vous suffira de la déboucher ensuite pour l’apéritif, pour accompagner quelques légumes grillés au barbecue ou une terrine tartinée sur du pain de campagne. Et vu son prix, vous seriez dingues de vous en priver…

Grenache rosé 2015, les Vignerons du Garlaban, 3,60 € la bouteille de 75 cl. Points de vente au 04 42 04 70 70.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)