Vins rosés, vins d'été

Le Garlaban, ses cigales, son soleil et son petit rosé

vignerons garlabanPour ceux qui regardent de très loin le travail des coopératives, vous devriez zieuter de plus près le travail de la cave des Vignerons du Garlaban et du Golfe d’Amour. Entre opérette et pagnolade, cette dénomination regroupe les caves de La Destrousse, Saint-Zacharie, Auriol, Gémenos, Cuges et La Ciotat. Très régulièrement distingués par moult médailles et distinctions, les vins de cette coopérative ont l’habitude de flirter avec l’or et l’argent à l’instar du blanc AOC côtes de Provence (1 étoile au Guide Hachette des Vins 2016 et une médaille d’or au concours des vins de France à Mâcon). Le terroir de la cave s’étale sur plus de 300 hectares, sur les contreforts des massifs de la Sainte-Baume et du Garlaban ainsi que sur des restanques entre la Ciotat et Ceyreste. Entre plein cagnard et  influences maritimes, le terrain est idéal pour cultiver la vigne. Le Grand Pastis a aimé ce grenache rosé 2015 estampillé IGP Pays des Bouches-du-Rhône. Importé d’Espagne dès le Moyen-Age, le grenache aime le climat provençal et offre de jolis rosés comme celui-ci, à la robe pâle et saumonée. Sa bouche fraîche et désaltérante, s’appuie sur de traditionnelles notes de fruits rouges et laisse quelques fleurs blanches en finale. Plongez la bouteille dans une fontaine pendant 2 ou 3 heures, il vous suffira de la déboucher ensuite pour l’apéritif, pour accompagner quelques légumes grillés au barbecue ou une terrine tartinée sur du pain de campagne. Et vu son prix, vous seriez dingues de vous en priver…

Grenache rosé 2015, les Vignerons du Garlaban, 3,60 € la bouteille de 75 cl. Points de vente au 04 42 04 70 70.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Infos express

Avignon, nouvelle offre food à la Mirande La Table Haute de la Mirande devient Mirage, une taverne et cantine en self-service proposant des repas à emporter ou à consommer sur place dans l’ancien garage de la rue Taulignan. L’équipe de la Table Haute préparera les repas dans la cuisine datant du XIXe avec un menu du jour à base de produits frais, locaux et bio. Ce lieu insolite et décalé est décoré des toiles du peintre américain Timothy Hennessy. Entrées : 6 €, plats de 14 à 16 € et desserts 6 € (verre de vin 4 € et café 2 €). Ouvert midi et soir du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h.

Réouverture de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille : des plexiglas ont été installés, du gel hydroalcoolique mis à disposition et les conseillers en séjour porteront des visières. Durant le mois de juin, les horaires d’accueil sont fixés du lundi au dimanche de 10h à 17h . Dès le 1er juillet, deux twizy d’informations touristiques renforceront le dispositif d’accueil pendant deux mois dans les rues de Marseille, 7 points de stationnement (la gare, l’hôtel de ville, le J4, la Canebière, la Pointe rouge) pour renseigner les touristes. Un plan avec des idées de circuits de 2h à pied sera remis aux visiteurs. Le tourisme à Marseille en 2019 a représenté 1 milliard d’euros de retombées économiques, impacte 15 000 emplois directs, 5 millions de touristes ont été accueillis dont 1,8 million de croisiéristes.

Visites gratuites de quatre musées de Marseille jusqu’au 31 août, 4 musées municipaux (la Vieille Charité, le musée d’Histoire, le musée des Beaux-Arts, le château Borély) ouvrent leurs portes gratuitement au public.