Vins rosés, vins d'été

Eric Bompard, du cachemire au vin rosé

Etoiles d'Aquino Eric BompardEric Bompard, vous connaissez ? Les fashion addicts savent que derrière cette marque, se cache l’un des plus grands professionnels de la laine cachemire au monde. Eh bien sachez qu’Eric Bompard est tombé amoureux fou de la Provence au point d’y acheter un domaine en 2014. Portant le nom de Thomas d’Aquin (Thomas d’Aquino), la propriété de 75 hectares est située sur le territoire de la commune de Tourves dans le Var. Voisinant avec la Sainte-Baume, entre chênes kermès et oliviers, 10 hectares de vignes tapissent des coteaux en pente douce exposés plein sud.

Convaincu du potentiel de cette terre, Eric Bompard a souhaité orienter son acquisition sur des perspectives très qualitatives : travail des sols parcellaire répondant à des objectifs de vinifications par petits lots dans un chai semi-enterré, vendanges manuelles, tri scrupuleux des baies, vinifications douces et élevages soignés… Le travail a porté et voici qu’est présenté pour la première année de l’ère Bompard, le rosé Thomas d’Aquino. Sa robe couleur rose pâle, brillante et cristalline, est aguicheuse. Son nez développe de prime abord des arômes de petits fruits rouges auxquels succèdent des notes de thym et de garrigue brûlée par le soleil. En bouche, l’attaque vive et franche laisse place à une délicate rondeur. Servi frais à 12°C, ce rosé d’apéritif s’accordera avec des fruits secs salés (noisettes, amandes, pistaches) ; aux alentours de 14°C, ce vin d’été accompagnera des spécialités régionales : petits légumes farcis à la niçoise, supions persillade sautés, côtelettes d’agneau au gril et les cuisines exotiques.

Prix : 9,20 € la bouteille de 75 cl ; domaine de la bergerie d’Aquino, route de Mazaugues, 83170 Tourves ; infos au 06 29 21 09 52.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    • Attention, il faut déguster le vin et le consommer avec modération. L’enthousiasme ne doit pas nous éloigner de cette règle de santé évidente…

  • Vin magnifique, aussi bien le Bergerie que l’Etoile ! J’achète très souvent sur le site d’Aquino, c’est facile et je reçois mon vin très rapidement. Je ne vous conseille qu’une chose testez le ; je le conseille à tous mes amis et nous faisons maintenant souvent des achats groupés. Top.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.