Magazine

Après un séjour italien, la Bonne Mère prépare sa rentrée

Pizzeria La Bonne Mère

Ils sont en train de repasser tabliers et torchons, de remplir les huiliers et de repenser la carte : Jérémy et Maheva ouvriront leur pizzéria mardi soir, 30 août, à leurs amis et clients, après quelques jours de vacances en Italie. “On est allé à Positano, dans le sud de la botte, à deux heures de Naples après Sorentino, raconte la pétillante Mahéva. Là-bas, on a rejoint des amis et copains”, poursuit-elle sans nostalgie. Après une visite de Capri, le jeune duo a aussi pris des cours de cuisine : “Je me suis régalée d’une zuppa di mare, une recette mélangeant des poissons, coquillages et garnie de pain grillé”, dit Mahéva. “Il y avait aussi les aubergines au parmesan, et des tomates (variété pomodoro di San Marzano, NDLR) en soupe à la chantilly de mascarpone et buffala, à s’en manger les mains” lui emboîte Jérémy, encore tout heureux de ces découvertes.
Tous les jours, le jeune couple a sacrifié aux bains de mer dont un “particulier” le 15 août pour l’anniversaire de Jérémy. Au rang des bonnes résolutions de la rentrée, “comme d’habitude on prendra soin de nos clients, dit Mahéva. On proposera dans les prochains jours une recette de pizza aux aubergines et parmesan qu’on servira tant qu’on trouvera de bonnes aubergines. Cet hiver, on gardera la pizza moit/moit burrata et anchois frais et on va proposer un nouveau dessert à la carte : un gâteau au chocolat napolitain aux zestes de citron et d’orange. Le biscuit est imbibé d’un délicat mélange alcool-jus d’orange, c’est notre découverte et on a adoré”.
D’autres plats entreront-ils à la carte ? “On reste sur la formule 100 % pizza. Pizza d’un jour, pizza pour toujours, on sert ce qu’on sait faire” enchaîne Jérémy. Quant aux gnocchis, Mahéva confie son secret : “Il faut les faire avec des pommes de terre vieilles… Mais les gnocchis, je ne les fais que pour la maison”… Belle rentrée !

Pizzéria la Bonne Mère, 16, rue Fort du Sanctuaire, Marseille 6e ; infos au 04 91 58 22 05.

Photo Sophie Spiteri

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter