Magazine

Restaurants, déco, produits… Les bonnes adresses de Claire et Julien Drouot

julien claire drouotDans deux mois, Julien Drouot soufflera ses 37 bougies. De Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse, à Saint-Rémy-de-Provence, dans les Alpilles, Julien et son épouse Claire essaiment des restaurants hors des sentiers battus, de bon goût, pas tapageurs pour deux sous et toujours dans l’air du temps. “On s’est installé dans le Vaucluse en mars 2010, raconte le chef. Nous avons déménagé pour Saint-Rémy quatre ans plus tard, pour y ouvrir ce restaurant à notre image”. Lieu de partage où la déco et les voyages racontent les passions du couple, cette Maison Drouot cultive la décontraction et met en valeur les produits de la région : “Des Saint-Rémois bien sûr mais aussi des touristes et les habitants des résidences secondaires viennent chez nous” poursuit Claire Drouot, en charge de la pâtisserie. Formé à l’école hôtelière de Digne parce natif d’Embrun, Julien Drouot “allège les recettes” et puise dans les produits du marché l’inspiration de ses menus. Admiratif du travail de Christophe Dufau (les Bacchanales, à Vence), Julien Drouot a pour livre de chevet un des derniers best-sellers des éditions Marabout : “Bistronomie, le renouveau de la cuisine française”. Fana du grand Mix, c’est en écoutant Radio Nova qu’il nous livre ses trois bonnes adresses…
Maison Drouot, 150, route de Maillane, 13210 Saint-Rémy-de-Provence ; résas au 04 90 15 47 42.
Menus déjeuner 25 et 28 €. Menus dîner, 47 et 57 €.

Un resto. “Le Palégrié, restaurant de l’hôtel du Golf à Corrençon-en-Vercors. On a fait la connaissance de Guillaume Monjuré par l’intermédiaire de Pascal Alonso ; on est allé manger chez lui et j’adore son travail. Sa carte des vins et sa cuisine sont super, c’est plus radical que ce que je fais et il y a moins de concessions dans sa cuisine que dans la mienne”.
Restaurant Palégrié, hôtel du Golf, Les Ritons, 38250 Corrençon-en-Vercors ; réservations au 04 76 95 84 84

Un objet déco. “Je recommande le travail de Franck Dorat, c’est un artiste-sculpteur qui travaille sur le fil de fer. Il a son atelier de sculptures à Pernes-les-Fontaines. Initialement, on l’a connu avec son épouse Marthe comme clients et ils sont devenus des amis. Marthe vit entre Provence et Japon, ce couple est formidable”.
Les créations de Franck, ici

Un producteur. “Mon poissonnier s’appelle Olivier Maureau et il tient boutique à Saint-Etienne-du-Grès. Son petit magasin est spécialisé en poissons de Méditerranée ; Olivier est truculent il ressemble à Raimu, c’est un provençal et son caractère… Il est énorme avec toujours de magnifiques produits qu’il va chercher jusqu’à la criée du Grau-du-Roi… C’est un plaisir de travailler avec”.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

20… comme 20 ans Edouard Loubet fête ce 10 novembre les 20 ans de ses 2 étoiles au guide Michelin. Pour l’occasion, le maître de Capelongue a invité ses potes Juan Arbelaez et Christophe Aribert pour un dîner à 6 mains et 11 services qui donne le vertige (tartare de chevreuil et réduction de figues de Barbarie-caviar osciètre impérial et petites feuilles d’oseille en vinaigrette douce ; saint-jacques à cru, pommes vertes, chou-fleur et glace truffe ; sanglier confit dans un jus truffé, siphon d’agria, anguille fumée, cacao et café)… Il faudra un sacré coffre pour souffler les 20 bougies : comptez 280 € par personne, pour une jauge de 40 couverts. Infos ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.