Magazine

Nos meilleures adresses pour les amateurs de (bon) café et l’expo “Café in” annoncée au Mucem

cafe in mucemPréparez les tasses et sortez les filtres, le Mucem prépare une expo 100% robusta ! Du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, l’exposition Café in présentera plus de 300 oeuvres d’art, photographies, objets, gravures, dessins, ouvrages rares, correspondances, archives audiovisuelles et textes inédits pour nous raconter l’histoire du café dans le monde. Les vertus de cette boisson, d’abord médicinale, puis dégustative et conviviale, l’ont finalement emporté sur toutes formes de procès, en particulier religieux. En quelques siècles, le café est devenu une gigantesque économie et “l’institution la plus solide de France” comme se plaisait à le raconter l’écrivain Léon-Paul Fargue.

  • On boit plus de 2 milliards de tasses de café chaque jour dans le monde.
  • Il existe 25 millions d’exploitations de café dans le monde.
  • 120 millions de personnes vivent du café dans le monde.
  • La consommation mondiale de café augmente de 2,5 % par an depuis 2011.
  • En 1960 : 600 000 bistrots servaient des cafés en France, ils étaient 35 000 seulement l’an dernier.

De la baie à la tasse, c’est l’histoire, la géographie, l’économie, l’environnement, la consommation, la publicité et l’esthétique du café qui se mêlent et s’emmêlent dans un vaste et même univers. C’est ce qu’entend montrer l’exposition qui ambitionne de transformer le visiteur/consommateur de café en spectateur éclairé d’une histoire qu’il soupçonnait peu et dont il vient de comprendre qu’elle lui est familière. L’expo Café In s’articulera en cinq séquences qui restitueront l’univers du café : une légende de l’humanité, une histoire de cités, une question de qualité, une logique de marché et une affaire de convivialité.
L’ouverture de l’exposition sera célébrée par un grand week-end festif les 28, 29 et 30 octobre avec une course de garçons de café, la visite portes ouvertes de l’exposition, la première « Université populaire du café », du cinéma au Mucem, et une création culinaire caféinée par un chef cuisinier, une lecture et un débat à la Friche la Belle-de-Mai. Pendant la durée de l’exposition, le public sera invité à découvrir une programmation de nombreux événements culturels au Mucem et dans la ville : l’Université populaire du café au musée et dans 10 cafés marseillais, un café chantant, une grande installation photographique sur le quai du Port et dans les cafés partenaires, des créations culinaires Café Off chez des commerçants de Marseille Centre et chez des restaurateurs de Tables 13, une exposition au palais de la Bourse (CCIMP), des activités pour les enfants et en famille au Mucem.

Exposition Café In, du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, au Mucem J4, niveau 2 (1 150 m2).

Et en attendant, un bon café, on le boit où ?
Etablir un hit-parade des 3 meilleures adresses pour boire un petit noir est idiot tant la subjectivité des goûts dressera des classements aussi différents que le caractère des consommateurs. En revanche, proposer des adresses où l’on sert des cafés de qualité est un défi que nous voulons bien relever. Et vous, êtes-vous d’accord avec nos suggestions ? N’hésitez pas à réagir !

  1. Yohan Fisel a fondé le Coogee avec une certitude : il faut du temps pour préparer un bon expresso. Qui pourrait lui donner tort ? cliquer ici
  2. Depuis 1965, les Luciani défendent une vision de la qualité qui se résume en quelques mots : “la cuisson lente”, un monument. cliquer ici
  3. A Arles, les cafés de la Major nous initient à l’art des mélanges arabica-robusta. Fabrice Mariotte, le patron, est un type génial. cliquer ici
  4. A Aix, courez chez Mana Espresso. Cafés filtres, expressos, à emporter, à déguster sur place. Un coup de coeur que doit connaître tout amateur. cliquer ici

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter