Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Magazine

Nos meilleures adresses pour les amateurs de (bon) café et l’expo « Café in » annoncée au Mucem

cafe in mucemPréparez les tasses et sortez les filtres, le Mucem prépare une expo 100% robusta ! Du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, l’exposition Café in présentera plus de 300 oeuvres d’art, photographies, objets, gravures, dessins, ouvrages rares, correspondances, archives audiovisuelles et textes inédits pour nous raconter l’histoire du café dans le monde. Les vertus de cette boisson, d’abord médicinale, puis dégustative et conviviale, l’ont finalement emporté sur toutes formes de procès, en particulier religieux. En quelques siècles, le café est devenu une gigantesque économie et « l’institution la plus solide de France » comme se plaisait à le raconter l’écrivain Léon-Paul Fargue.

  • On boit plus de 2 milliards de tasses de café chaque jour dans le monde.
  • Il existe 25 millions d’exploitations de café dans le monde.
  • 120 millions de personnes vivent du café dans le monde.
  • La consommation mondiale de café augmente de 2,5 % par an depuis 2011.
  • En 1960 : 600 000 bistrots servaient des cafés en France, ils étaient 35 000 seulement l’an dernier.

De la baie à la tasse, c’est l’histoire, la géographie, l’économie, l’environnement, la consommation, la publicité et l’esthétique du café qui se mêlent et s’emmêlent dans un vaste et même univers. C’est ce qu’entend montrer l’exposition qui ambitionne de transformer le visiteur/consommateur de café en spectateur éclairé d’une histoire qu’il soupçonnait peu et dont il vient de comprendre qu’elle lui est familière. L’expo Café In s’articulera en cinq séquences qui restitueront l’univers du café : une légende de l’humanité, une histoire de cités, une question de qualité, une logique de marché et une affaire de convivialité.
L’ouverture de l’exposition sera célébrée par un grand week-end festif les 28, 29 et 30 octobre avec une course de garçons de café, la visite portes ouvertes de l’exposition, la première « Université populaire du café », du cinéma au Mucem, et une création culinaire caféinée par un chef cuisinier, une lecture et un débat à la Friche la Belle-de-Mai. Pendant la durée de l’exposition, le public sera invité à découvrir une programmation de nombreux événements culturels au Mucem et dans la ville : l’Université populaire du café au musée et dans 10 cafés marseillais, un café chantant, une grande installation photographique sur le quai du Port et dans les cafés partenaires, des créations culinaires Café Off chez des commerçants de Marseille Centre et chez des restaurateurs de Tables 13, une exposition au palais de la Bourse (CCIMP), des activités pour les enfants et en famille au Mucem.

Exposition Café In, du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, au Mucem J4, niveau 2 (1 150 m2).

Et en attendant, un bon café, on le boit où ?
Etablir un hit-parade des 3 meilleures adresses pour boire un petit noir est idiot tant la subjectivité des goûts dressera des classements aussi différents que le caractère des consommateurs. En revanche, proposer des adresses où l’on sert des cafés de qualité est un défi que nous voulons bien relever. Et vous, êtes-vous d’accord avec nos suggestions ? N’hésitez pas à réagir !

  1. Yohan Fisel a fondé le Coogee avec une certitude : il faut du temps pour préparer un bon expresso. Qui pourrait lui donner tort ? cliquer ici
  2. Depuis 1965, les Luciani défendent une vision de la qualité qui se résume en quelques mots : « la cuisson lente », un monument. cliquer ici
  3. A Arles, les cafés de la Major nous initient à l’art des mélanges arabica-robusta. Fabrice Mariotte, le patron, est un type génial. cliquer ici
  4. A Aix, courez chez Mana Espresso. Cafés filtres, expressos, à emporter, à déguster sur place. Un coup de coeur que doit connaître tout amateur. cliquer ici