Magazine

Nos meilleures adresses pour les amateurs de (bon) café et l’expo “Café in” annoncée au Mucem

cafe in mucemPréparez les tasses et sortez les filtres, le Mucem prépare une expo 100% robusta ! Du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, l’exposition Café in présentera plus de 300 oeuvres d’art, photographies, objets, gravures, dessins, ouvrages rares, correspondances, archives audiovisuelles et textes inédits pour nous raconter l’histoire du café dans le monde. Les vertus de cette boisson, d’abord médicinale, puis dégustative et conviviale, l’ont finalement emporté sur toutes formes de procès, en particulier religieux. En quelques siècles, le café est devenu une gigantesque économie et “l’institution la plus solide de France” comme se plaisait à le raconter l’écrivain Léon-Paul Fargue.

  • On boit plus de 2 milliards de tasses de café chaque jour dans le monde.
  • Il existe 25 millions d’exploitations de café dans le monde.
  • 120 millions de personnes vivent du café dans le monde.
  • La consommation mondiale de café augmente de 2,5 % par an depuis 2011.
  • En 1960 : 600 000 bistrots servaient des cafés en France, ils étaient 35 000 seulement l’an dernier.

De la baie à la tasse, c’est l’histoire, la géographie, l’économie, l’environnement, la consommation, la publicité et l’esthétique du café qui se mêlent et s’emmêlent dans un vaste et même univers. C’est ce qu’entend montrer l’exposition qui ambitionne de transformer le visiteur/consommateur de café en spectateur éclairé d’une histoire qu’il soupçonnait peu et dont il vient de comprendre qu’elle lui est familière. L’expo Café In s’articulera en cinq séquences qui restitueront l’univers du café : une légende de l’humanité, une histoire de cités, une question de qualité, une logique de marché et une affaire de convivialité.
L’ouverture de l’exposition sera célébrée par un grand week-end festif les 28, 29 et 30 octobre avec une course de garçons de café, la visite portes ouvertes de l’exposition, la première « Université populaire du café », du cinéma au Mucem, et une création culinaire caféinée par un chef cuisinier, une lecture et un débat à la Friche la Belle-de-Mai. Pendant la durée de l’exposition, le public sera invité à découvrir une programmation de nombreux événements culturels au Mucem et dans la ville : l’Université populaire du café au musée et dans 10 cafés marseillais, un café chantant, une grande installation photographique sur le quai du Port et dans les cafés partenaires, des créations culinaires Café Off chez des commerçants de Marseille Centre et chez des restaurateurs de Tables 13, une exposition au palais de la Bourse (CCIMP), des activités pour les enfants et en famille au Mucem.

Exposition Café In, du 26 octobre 2016 au 23 janvier 2017, au Mucem J4, niveau 2 (1 150 m2).

Et en attendant, un bon café, on le boit où ?
Etablir un hit-parade des 3 meilleures adresses pour boire un petit noir est idiot tant la subjectivité des goûts dressera des classements aussi différents que le caractère des consommateurs. En revanche, proposer des adresses où l’on sert des cafés de qualité est un défi que nous voulons bien relever. Et vous, êtes-vous d’accord avec nos suggestions ? N’hésitez pas à réagir !

  1. Yohan Fisel a fondé le Coogee avec une certitude : il faut du temps pour préparer un bon expresso. Qui pourrait lui donner tort ? cliquer ici
  2. Depuis 1965, les Luciani défendent une vision de la qualité qui se résume en quelques mots : “la cuisson lente”, un monument. cliquer ici
  3. A Arles, les cafés de la Major nous initient à l’art des mélanges arabica-robusta. Fabrice Mariotte, le patron, est un type génial. cliquer ici
  4. A Aix, courez chez Mana Espresso. Cafés filtres, expressos, à emporter, à déguster sur place. Un coup de coeur que doit connaître tout amateur. cliquer ici

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.