Magazine

Les Bricoleurs ont le sourire et Stéphan Paroche déménage

Stéphan Paroche aubignoscBricoleurs de douceurs : réouverture annoncée
  Jeudi après-midi, Clément et Aurélie affichaient un grand sourire : « Nous avons pu reprendre la production cet après-midi. Malgré quelques machines qui restent à réparer, la majeure partie est en état de marche et nous ouvrirons la boutique mardi ». Rappelons que le 30 septembre dernier, un début d’incendie, rapidement circonscrit, a bien failli dévaster le laboratoire et la pâtisserie du jeune couple (lire ici).

Stéphan Paroche quitte Aubignosc
 Le Tout-Sisteron bruisse des rumeurs qui entourent l’annonce du départ du cuisinier Stéphan Parroche ; fondateur du restaurant la Magnanerie à Aubignosc, le chef tient à faire une mise au point : « C’est décidé, je quitte la Maganerie. Pour l’heure, je cherche un repreneur pour le restaurant que j’ai confié à un chef de talent : Michaël Giai qui avait fondé le Nouer à Muymichel. En la circonstance, on a changé le type de cuisine, renouvelé le style pour faire évoluer l’affaire qui s’appellera désormais Côté Bistrot et servira une cuisine de type bistronomique« .
Ces changements sont effectifs depuis mercredi 5 octobre dernier ; la brigade de Stéphan Paroche restera en place autour de Michaël Giai, soit 4 personnes en tout. Paroche quittera Aubignosc début janvier 2017 mais se refuse à dire où il travaillera : « Ce sera un établissement sur la Côte d’Azur au bord de l’eau, concède-t-il. Ce sera une création, un très bel établissement ». Ce départ a été mûrement réfléchi depuis plusieurs mois et le chef promet d’en dire plus « quand les papiers seront signés ».
Côté Bistrot, Les Fillières, 04200 Aubignosc ; résas au 04 92 62 60 11.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.