Magazine

La solidarité après l’incendie qui a endommagé les Bricoleurs de Douceurs

Il était 15 heures, vendredi 30 septembre dernier, lorsqu’un incident dans le système électrique a déclenché un incendie dans le laboratoire de la pâtisserie Bricoleurs de Douceurs. “Il y avait notre vendeuse Mandy, toute l’équipe dans le labo et moi même, se remémore Clément Higgins, le propriétaire des lieux. La rupture d’un câble neutre a entraîné la surtension de toutes les machines,

Clément Higgins facebook bricoleurs de douceurs
Voici le message qu’a publié, dans la nuit de l’accident, le propriétaire de la pâtisserie Bricoleurs de Douceurs, suscitant un bel élan de solidarité

raconte le jeune artisan. La plaque à induction a pris feu, la climatisation a craché de la fumée, les ampoules de la boutique ont explosé” poursuit Clément Higgins qui a “tout disjoncté à la main”. A cette heure, le laboratoire et la boutique ont été gravement endommagés mais par chance, on ne déplore aucun blessé. “J’ignore si les banques réfrigérées du magasin ont souffert ou pas… Nous sommes dans le brouillard” poursuit Higgins.
A ce jour, l’équipe attend la venue de l’expert des assurances mais une chose est sûre : “On n’ouvrira pas avant le mardi 11 octobre dans le meilleur des cas. En fonction des dégâts, s’il faut recommander du matériel, ça peut prendre du temps, plusieurs semaines” se désole le chef d’entreprise qui se retrousse déjà les manches : “Je participerai, comme je m’y était engagé, à l’opération Table du Comté cette semaine et j’espère reprendre la production pour livrer les restaurants au plus tôt”.
Cet accident aura suscité un formidable élan de soutien de la profession : “Je ne peux pas citer tout le monde car il y en a tellement, mais je voulais dire que Christian Ernst, Allégrini, Claude Léonard, Yohann de l’Embarcadère, Guillaume Bonneaud m’ont immédiatement proposé leur aide. Sylvain Depuichaffray m’a proposé d’aller bosser chez lui, Lionel Lévy a stocké à l’Intercontinental une partie de mes réserves… mais il y en a tant d’autres que je voulais encore remercier”.

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.