Magazine

La solidarité après l’incendie qui a endommagé les Bricoleurs de Douceurs

Il était 15 heures, vendredi 30 septembre dernier, lorsqu’un incident dans le système électrique a déclenché un incendie dans le laboratoire de la pâtisserie Bricoleurs de Douceurs. “Il y avait notre vendeuse Mandy, toute l’équipe dans le labo et moi même, se remémore Clément Higgins, le propriétaire des lieux. La rupture d’un câble neutre a entraîné la surtension de toutes les machines,

Clément Higgins facebook bricoleurs de douceurs
Voici le message qu’a publié, dans la nuit de l’accident, le propriétaire de la pâtisserie Bricoleurs de Douceurs, suscitant un bel élan de solidarité

raconte le jeune artisan. La plaque à induction a pris feu, la climatisation a craché de la fumée, les ampoules de la boutique ont explosé” poursuit Clément Higgins qui a “tout disjoncté à la main”. A cette heure, le laboratoire et la boutique ont été gravement endommagés mais par chance, on ne déplore aucun blessé. “J’ignore si les banques réfrigérées du magasin ont souffert ou pas… Nous sommes dans le brouillard” poursuit Higgins.
A ce jour, l’équipe attend la venue de l’expert des assurances mais une chose est sûre : “On n’ouvrira pas avant le mardi 11 octobre dans le meilleur des cas. En fonction des dégâts, s’il faut recommander du matériel, ça peut prendre du temps, plusieurs semaines” se désole le chef d’entreprise qui se retrousse déjà les manches : “Je participerai, comme je m’y était engagé, à l’opération Table du Comté cette semaine et j’espère reprendre la production pour livrer les restaurants au plus tôt”.
Cet accident aura suscité un formidable élan de soutien de la profession : “Je ne peux pas citer tout le monde car il y en a tellement, mais je voulais dire que Christian Ernst, Allégrini, Claude Léonard, Yohann de l’Embarcadère, Guillaume Bonneaud m’ont immédiatement proposé leur aide. Sylvain Depuichaffray m’a proposé d’aller bosser chez lui, Lionel Lévy a stocké à l’Intercontinental une partie de mes réserves… mais il y en a tant d’autres que je voulais encore remercier”.

 

En bref

Présentation des cuvées officielles du 73e festival d’Avignon Le 5 mai dernier, trois cuvées du cru Vacqueyras ont été élues pour accompagner la 73e édition du festival d’Avignon. Sélectionnées par un jury composé de professionnels, des membres du festival et d’amateurs, ces cuvées symbolisent la 21e année de partenariat entre l’appellation et le festival. Les trois cuvées lauréates sont : le domaine Bois d’Arlène (l’Orée du Bois, blanc 2018), le château de Montmirail (cuvée de l’Ermite, rouge 2017) et la Garrigue (rosé 2018).

Vendredi 28 juin à partir de 18h et pour la 1ère fois, l’appellation Ventoux organise un événement festif à l’Hôtel Dieu de Carpentras. La soirée est confiée à Breakbot pour son univers musical très dansant qui oscille entre disco, funk et musique électro. Cette programmation musicale sera enrichie par Guillaume Heredia, artiste local avec son projet “Palavas”. Infos au 04 90 63 36 50.

3e Rosé Party ! Vendredi 28 juin, à partir de 19h30, les vignerons de Demazet Vignobles à Morières les Avignon fêtent le début de l’été en organisant leur 3e Rosé Party avec concert live et DJ Set, restauration sur place et soirée dansante. Infos au 04 90 22 65 62.

La cave de Bonnieux en mode rosé. Comme chaque année depuis 7 ans, la cave de Bonnieux fête ses rosés dans une ambiance jazz au coeur du Luberon. Doyenne des caves coopératives du Vaucluse, la cave de Bonnieux, du haut de ses 90 ans, conforte au fil des ans la même passion de ses vignerons et la même envie de proposer des vins de qualité. Ne manquez pas le petit marché paysan et sa dizaine d’étals dressés juste devant le magasin de vente tous les mercredis matin jusqu’à la fin septembre (fruits et légumes de pays, fromages, pain, miels, huile d’olive, épices et conserves artisanales).  Infos au 04 90 75 80 03.

 

Abonnez-vous à notre newsletter