Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Région

L’union des œnologues de France vient de dévoiler le palmaréès des 41e Vinalies qui se sont tenues à Dijon à la fin du mois de mars. 46 dégustateurs ont goûté 1827 vins ; 505 bouteilles ont été primées dont 202 blancs, 188 rouges et 110 rosés. La palme « Rhône-Provence-Corse » a été attribuée à la cuvée des Vignerons du Luc, Côtes de Provence « Notre Dame des Anges », Baleti Manifi, Rosé, 2023 (avec 97/100 points). Le palmarès Provence se compose de 98 médailles (17 grand or, 45 or et 36 argent).

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Thierry Marx à Marseille ? « Ce n’est qu’une rumeur »…

Thierry MarxLa frénésie hystérique consistant à ouvrir des centres commerciaux à Marseille continue à battre son plein. Les habitués et riverains du stade Orange-Vélodrome constatent chaque jour l’avancée des travaux du futur centre commercial Le Prado confié à Klépierre. L’opérateur annonce pour le mois de mars 2018 l’ouverture d’un môle réunissant, outre les Galeries Lafayette, quantités d’enseignes, parmi lesquelles des restaurants oeuvrant matin, midi et soir.
Thierry Marx (2 étoiles pour le Sur-mesure au Mandarin oriental, Paris Ier, depuis 2012) réfléchirait lui aussi à son installation sur le site. Ce serait une enseigne les Petits Producteurs by Thierry Marx, à l’instar de la réflexion qui est menée en parallèle avec une possible implantation dans le projet Gare du Sud qui agite Nice. Proposant moult formules de tapas, le concept des Petits Producteurs by Thierry Marx consiste à ramener de la vie et de l’artisanat dans ces grands pôles commerciaux. Contactée par le Grand Pastis, Mathilde de l’Ecotais, épouse du chef cuisinier, a tenu immédiatement à couper court à la rumeur : « Rien n’est décidé, rien n’est signé, rien n’est fait » a affirmé l’artiste photographe. A cette heure donc, toute affirmation serait donc rumeur dénuée de fondement ? Du côté de Klépierre, on affirme que 17 250 mètres carrés sur les 23 000 m2 ont déjà été attribués à des enseignes.

[Marx à Marseille, c’est déjà une école]

En 2012, le cuisinier engagé ouvre à Paris une formation gratuite aux métiers de la restauration baptisée Cuisine, mode d’emploi(s) et destinée en priorité aux jeunes sans diplôme et aux personnes en réinsertion ou en reconversion professionnelle. Le succès aidant, il ouvre après Besançon et Villeneuve-Loubet, une antenne marseillaise de son école en 2016. Le concept est séduisant car il emprunte des chemins nouveaux : « L’école propose une formation intense et gratuite de 12 semaines. Elle s’adresse à 8-10 stagiaires au maximum qui apprendront les fondamentaux des métiers de la restauration » explique le chef étoilé. Parce que 50 000 postes sont à pourvoir, parce qu’il veut donner une chance aux jeunes « motivés qui ont un vrai projet professionnel », Marx fait bouger les lignes, sollicite partenaires sociaux, sponsors et mécènes. Cuisine, boulangerie, service… choisissez votre métier !
Plus d’infos ici.