Magazine

Thierry Marx à Marseille ? “Ce n’est qu’une rumeur”…

Thierry MarxLa frénésie hystérique consistant à ouvrir des centres commerciaux à Marseille continue à battre son plein. Les habitués et riverains du stade Orange-Vélodrome constatent chaque jour l’avancée des travaux du futur centre commercial Le Prado confié à Klépierre. L’opérateur annonce pour le mois de mars 2018 l’ouverture d’un môle réunissant, outre les Galeries Lafayette, quantités d’enseignes, parmi lesquelles des restaurants oeuvrant matin, midi et soir.
Thierry Marx (2 étoiles pour le Sur-mesure au Mandarin oriental, Paris Ier, depuis 2012) réfléchirait lui aussi à son installation sur le site. Ce serait une enseigne les Petits Producteurs by Thierry Marx, à l’instar de la réflexion qui est menée en parallèle avec une possible implantation dans le projet Gare du Sud qui agite Nice. Proposant moult formules de tapas, le concept des Petits Producteurs by Thierry Marx consiste à ramener de la vie et de l’artisanat dans ces grands pôles commerciaux. Contactée par le Grand Pastis, Mathilde de l’Ecotais, épouse du chef cuisinier, a tenu immédiatement à couper court à la rumeur : “Rien n’est décidé, rien n’est signé, rien n’est fait” a affirmé l’artiste photographe. A cette heure donc, toute affirmation serait donc rumeur dénuée de fondement ? Du côté de Klépierre, on affirme que 17 250 mètres carrés sur les 23 000 m2 ont déjà été attribués à des enseignes.

[Marx à Marseille, c’est déjà une école]

En 2012, le cuisinier engagé ouvre à Paris une formation gratuite aux métiers de la restauration baptisée Cuisine, mode d’emploi(s) et destinée en priorité aux jeunes sans diplôme et aux personnes en réinsertion ou en reconversion professionnelle. Le succès aidant, il ouvre après Besançon et Villeneuve-Loubet, une antenne marseillaise de son école en 2016. Le concept est séduisant car il emprunte des chemins nouveaux : « L’école propose une formation intense et gratuite de 12 semaines. Elle s’adresse à 8-10 stagiaires au maximum qui apprendront les fondamentaux des métiers de la restauration » explique le chef étoilé. Parce que 50 000 postes sont à pourvoir, parce qu’il veut donner une chance aux jeunes « motivés qui ont un vrai projet professionnel », Marx fait bouger les lignes, sollicite partenaires sociaux, sponsors et mécènes. Cuisine, boulangerie, service… choisissez votre métier !
Plus d’infos ici.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre