Magazine

Rudy Ricciotti, un architecte visionnaire… au franc parler

C’est à Bandol que vit l’un des grands noms de l’architecture française contemporaine. Rudy Ricciotti, concepteur du totémique Mucem à Marseille ou encore du ténébreux Pavillon noir à Aix-en-Provence, est un esprit haut en couleur toujours le pied à l’étrier en quête de nouveaux chantiers. À Marseille, l’architecte de 64 ans s’est lancé il y a 3 ans dans le chantier de la tour Mirabeau et contribue au projet de skyline d’Euroméditerranée. Dans ce building, jouxtant la tour CMA-CGM, quelque 85 mètres d’agences et de bureaux seront répartis sur une quinzaine d’étages. Un projet qui n’effraie en rien Rudy Ricciotti, un caractère solaire et enthousiaste. Confidences en mode #jemeprendspasausérieux d’un incroyable et très attachant Monsieur.

Rudy Ricciotti

Votre principal trait de caractère ?
Je trouve que je suis quelqu’un de plutôt ennuyeux.

Votre principal défaut ?
Je suis mou, je prends mon temps.

Ce que vous aimeriez être ?
Une brebis, ça gambade tranquillement dans les champs.

Votre héro dans la fiction ?
Fernandel, il était génial.

Un livre de chevet ?
“La chèvre de Monsieur Seguin”

Votre chantier le plus mémorable ?
Hum.. La maison de mon cousin, j’en garde plusieurs bons souvenirs.

Vous êtes plutôt blanc, rouge ou rosé ?
Aucun, je suis polychrome et sans idée.

Votre plus grande fierté ?
Je crois que c’est d’arriver encore à bander.

Ceux sans qui vous n’auriez jamais réussi ?
Ma mère.

Ce que vous détestez par dessus tout ?
Comme beaucoup de monde, les feux rouges !

Un restaurant pour lui dire « je t’aime » ?
Je me vois bien attablé au restaurant du Géant Casino à Plan-de-Campagne…

La faute qui vous inspire le plus d’indulgence ?
Le pet, c’est toujours amusant.

Votre devise ?
Au temps pour moi !

Recueilli par Axel Gède / photo DR

Agence Rudy Ricciotti, 17, boulevard Victor-Hugo à Bandol ; infos au 04 94 29 52 61.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter