Carnet de cave

Le 18-59 prépare son inauguration le 2 décembre à Sorgues

Un nouveau lieu dédié au vin et à la gastronomie, un restaurant, bar à vins, écailler et glacier, une expérience gustative et connectée autour des vins de France et d’ailleurs… La promesse est alléchante ! Le 2 décembre prochain, dans cette ancienne bâtisse qui a, jadis, abrité la mairie de Sorgues, Marie-Anne et Alexandre Bressy accueilleront leurs premiers clients. “Le lieu a été baptisé 18-59, expliquent-ils, pour faire écho à la date de construction de ce magnifique bâtiment. Sous les voûtes en briques restaurées dans le respect des matériaux et du style architectural, s’étendent sur 200 mètres carrés quatre salles dédiées à la gastronomie et à l’hédonisme”.

A quelques encablures des vignobles réputés des côtes-du-Rhône, la table vigneronne du 18-59 organisera des dîners privés dans un esprit cave propre à la région. Toutes les régions viticoles de l’Hexagone seront représentées à l’aune d’une carte forte de quelque 200 référence “mais elle s’agrandira au fil des mois” assurent les instigateurs du projet. Machines de vin au verre en libre-service, vins au verre en dose découverte, choix et commandes via tablettes permettront de vivre l’expérience vin sous un autre angle.

En salle, Laurine Troncarelli, passée par des établissements de renom (Baumanière, hôtel d’Europe et les Fines Roches) se chargera de l’organisation et de l’accueil des clients. En cuisine, Fabien Renault, et son comparse pâtissier, Romain Gérard, promettent gourmandise et gastronomie dans chaque assiette. Et comme il n’est jamais trop tard pour lancer les festivités, on prend d’ores et déjà date pour le grand marché de Noël qui se tiendra dans quelques jours…

Le 18-59, place Charles de Gaulle, 84700 Sorgues ; infos au 04 90 87 33 21. Du lundi au samedi de 8h à 1h ; dimanche, brunch de 8h à 16h. Déjeuner 13, 15, 18 et 22 €. Carte de 33 à 38 €. Soir : 30 € environ ; carte 33 et 38 €. Café blue mountain.

 

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Quelle déception pour ce lieu tant attendu à Sorgues.Un manque de professionnalisme certain du personnel, planchas de qualité inégale, les plats manquent de générosité, le service de vin à la chaine qui ne marche qu’une fois sur deux et qui donne un côté totalement impersonnel au lieu qui pourtant est si beau. Quel gachis que la municipalité de sorgues loue cet endroit à ces hommes d’affaires qui ne prennent même pas le temps de répondre aux questions de leurs clients et les laissent avec une désinvolture affligeante à leur mécontentement.

    • Vos commentaires sont sévères ! On ne juge pas un sportif à l’échauffement, laissez quelques jours à l’équipe, le temps pour elle de se roder et il y a fort à parier que tout ira mieux…

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Propulsion Jeudi 26 septembre, rendez-vous  sur le parvis des Archives et de la Bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône (bd de Paris, 2e arr). A 18h , conférence à l’auditorium sur le thème de : “la pieuvre, métamorphoses et stratégies”, avec Jean Arnaud et Vladimir Biaggi suivie d’une signature de leur livre Du poulpe à la pieuvre. Rumeurs, couleurs, saveurs. A 19h, sur le parvis, des cuisiniers originaires du pourtour méditerranéen proposeront des recettes métissées à base de céphalopodes inspirées de leur culture culinaire et préparées avec des produits locaux.
Par Sébastien Cortez et Leslie Dorel, Nadia Lagati et Philippe Ivanez, Gérard et Sylvie Calikanzaros.
Concert jusqu’à minuit avec Germaine Kobo & Bella Lawson et la Mobylette sound system.

Le grand marché de la friche du 7 octobre sera poulpesque Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on parlera du poulpe avec des invités et des experts. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter