Magazine

Affaire Charial-Wahid : la séparation est totale

wahid freres
Sylvestre Wahid (à gauche, chef cuisinier) et son frère Jonathan Wahid (chef pâtissier), ont quitté Baumanière

Il le dit tout de go : “Je ne me sens pas abattu, au contraire, je me suis libéré”. Ces derniers jours, au terme de plusieurs semaines qu’il dit avoir été “éprouvantes”, Jean-André Charial, le propriétaire de l’Oustau de Baumanière (les Baux-de-Provence), a donné définitivement congé à son cuisinier Sylvestre Wahid. “Monsieur Wahid avait dans son contrat une clause d’exclusivité qu’il n’a pas respectée, confesse Charial. Il était donc normal que, renonçant à ses engagements, il parte”. Et Jean-André charial d’évoquer “une confiance trahie” et une certaine déception “car la confiance est cassée, en dépit de toutes les qualités de Sylvestre Wahid, il ne pouvait plus rester à Baumanière”.
Mais que s’est-il donc passé entre les deux hommes ? Charial refuse d’en dire plus : “Une procédure est en cours, je ne veux rien dire, il faut respecter la procédure”. Et voilà la discussion close.
Dans un commentaire laché cette semaine, le site d’information gastronomique atabula.com parle d’un repas servi à Cannes en mai dernier, de toute évidence lors du festival. Que s’y est-il passé ? Par ailleurs, une source proche des deux hommes, nous apprend que Sylvestre Wahid aurait demandé à rester travailler jusqu’en octobre prochain ce que Charial aurait refusé. “Concurrence déloyale”, “trahison”… les gens parlent beaucoup dans les rues de Maussane. C’est fou ce que les gens aiment raconter dans ces petits villages de Provence.

lire également nos informations publiées mercredi 18 juin

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.