Magazine

Le Poulpe toujours et encore en travaux

Le Poulpe attendra deux mois encore. Les travaux d’aménagement du futur deuxième restaurant de Michel Portos ont pris du retard et il semblerait qu’une ouverture en septembre soit désormais programmée.

portos
Michel Portos cultive la patience (ph. Jean-Philippe Garabédian)

Retour sur les faits : le cuisinier Michel Portos, par ailleurs propriétaire du restaurant “Le Malthazar” (rue Fortia, 1er arr.), a racheté l’hiver dernier le bar “Les Canotiers”, sur le Vieux-Port, à la gauche de la mairie. Idéalement placé, au rez-de-chaussée d’un immeuble Fernand Pouillon classé monument historique, le bar jouit d’une vue panoramique sur le Vieux-Port ; sa belle terrasse fait face à Notre-Dame-de-la-Garde. Portos est séduit et l’idée d’un concept 100% locavore surgit : “Le Poulpe sera ouvert 7/7j en continu et proposera une carte composée uniquement des produits locaux, vins compris sauf les champagnes, le chocolat et le café, raconte Michel Portos. On ira s’approvisionner loin dans le Nord, jusqu’à Avignon”, sourit-il. La déco du Poulpe a été confiée à un Marseillais connu : François Champsaur, fils de Maguy par ailleurs elle-même décoratrice. Avec ce concept, Portos enfonce le clou de la simplicité et envisage une carte avec un ticket moyen oscillant autour de 20 à 30 € selon les heures de la journée. Qu’il se rassure, l’été à Marseille, dure encore tout septembre, octobre, voire novembre…

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Allez allez, on garde le moral ! Je guette avec impatience l’ouverture du Poulpe locavore et je ne manquerai pas d’en parler autour de moi (vu la qualité qu’on trouve au Malthazar, il n’y a pas de risque)

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

La ceinture Miam a été imaginée et dessinée par Isabelle Crampes (société deTOUJOURS), adaptée par le cuisinier Armand Arnal (la Chassagnette à Arles) et est fabriquée par La Botte Gardianne. Isabelle Crampes est à la tête d’une boutique en ligne qui sélectionne des pièces originales de vêtements issus de métiers, de sports ou de traditions régionales que l’on aime s’approprier dans une mode du quotidien. Hors des calendriers du prêt à porter, de Toujours est un conservatoire vivant de l’histoire du vêtement. Après avoir été commissaire de l’exposition “Vêtements Modèles” au Mucem (Juin-décembre 2020) Isabelle Crampes s’est entouré du chef Arnal et de la Botte Gardiane, maison de savoir-faire spécialisée dans le cuir, pour concevoir cette ceinture multipoches 100% camarguaise en cuir de veau naturel contenant jusqu’à 8 poches à couteaux. Une création exclusive qui libère les mains ! En vente 450 €, sur commande (délai maxi 6 semaines), cuir naturel ou noir.