Magazine

Le Poulpe toujours et encore en travaux

Le Poulpe attendra deux mois encore. Les travaux d’aménagement du futur deuxième restaurant de Michel Portos ont pris du retard et il semblerait qu’une ouverture en septembre soit désormais programmée.

portos
Michel Portos cultive la patience (ph. Jean-Philippe Garabédian)

Retour sur les faits : le cuisinier Michel Portos, par ailleurs propriétaire du restaurant “Le Malthazar” (rue Fortia, 1er arr.), a racheté l’hiver dernier le bar “Les Canotiers”, sur le Vieux-Port, à la gauche de la mairie. Idéalement placé, au rez-de-chaussée d’un immeuble Fernand Pouillon classé monument historique, le bar jouit d’une vue panoramique sur le Vieux-Port ; sa belle terrasse fait face à Notre-Dame-de-la-Garde. Portos est séduit et l’idée d’un concept 100% locavore surgit : “Le Poulpe sera ouvert 7/7j en continu et proposera une carte composée uniquement des produits locaux, vins compris sauf les champagnes, le chocolat et le café, raconte Michel Portos. On ira s’approvisionner loin dans le Nord, jusqu’à Avignon”, sourit-il. La déco du Poulpe a été confiée à un Marseillais connu : François Champsaur, fils de Maguy par ailleurs elle-même décoratrice. Avec ce concept, Portos enfonce le clou de la simplicité et envisage une carte avec un ticket moyen oscillant autour de 20 à 30 € selon les heures de la journée. Qu’il se rassure, l’été à Marseille, dure encore tout septembre, octobre, voire novembre…

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Allez allez, on garde le moral ! Je guette avec impatience l’ouverture du Poulpe locavore et je ne manquerai pas d’en parler autour de moi (vu la qualité qu’on trouve au Malthazar, il n’y a pas de risque)

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter