Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Le Mess, le nouvel avant poste d’Alexandre Mazzia

Alexandre MazziaC’est une perspective qui pourrait vous plaire : ne plus avoir les pieds sur terre le temps d’un repas. Une idée qui va se concrétiser d’ici la fin du mois avec le Mess, le nouveau restaurant signé Alexandre Mazzia. Ce lieu de restauration, comptant une cinquantaine de couverts, sera situé sur le Razzle, un bateau phare fraîchement restauré qui fera office d’espace de clubbing, d’exposition et de concert sur l’eau. « On a l’opportunité de s’installer au sein même d’un lieu vivant. Les visiteurs pourront découvrir une exposition sur le bateau, puis s’arrêter au restaurant et manger avec une vue magnifique sur la mer », explique Alexandre Mazzia, auteur de la carte du Mess.
Pour tenir les commandes en cuisine et gérer l’équipe de 8 cuisiniers du Mess, Mazzia a nommé l’un de ses plus fidèles collaborateurs : Julien Claude avec qui il travaille depuis 8 ans. Il préparera notamment des pommes dauphines géantes, des croquettes de poisson sauce pétrole, des fleurs de courgettes farcies à l’avocat, noix de cajou et crème aigre-douce ou un tartare de presa ibérique. Le tout compris dans des formules pouvant aller 21 à 39 €. Marc Altenburger, pâtissier fidèle d’entre les fidèles de Mazzia depuis 9 ans, sera en charge des pâtisseries. « Ce projet de restaurant nous tenait très à cœur. Il va permettre à mes anciens collaborateurs de continuer leur formation tout en s’amusant à mettre en assiette les produits du quartier, témoigne le chef étoilé de 40 ans, avant d’ajouter : On ne proposera que la pêche du jour, le meilleur pain, les meilleurs légumes des meilleurs producteurs du secteur le tout dans une offre accessible au plus grand nombre. Notre but, c’est de faire découvrir de nouvelles saveurs aux visiteurs ». Les portes du Mess s’ouvriront en même temps que le Razzle d’ici fin juin à l’Estaque, quai de la lave.

Axel Gède / photo DR

AM – Alexandre Mazzia, 9, rue François-Rocca, Marseille 8e arr. ; infos au 04 91 24 83 63. Le Pointe noire, 37, place des Tanneurs à Aix ; 04 42 92 71 35.

Le « Razzle », concept inédit à Marseille

Le Razzle, c’est l’histoire d’un bateau phare construit en 1939 qui vient juste d’être réhabilité. Il était censé amarrer sur les quais de Lyon. L’objectif : transformer ce navire à l’abandon en espace de clubbing, salle d’exposition, bar, restaurant. Mais après 4 ans de travaux et plusieurs désaccords entre la métropole lyonnaise et le groupe de Mona Van Cocto, c’est finalement à Marseille, à l’Estaque, que le club flottant jettera l’ancre. A l’instar du Batofar à Paris, cette structure a multi facettes a notamment pour ambition à devenir the place to be culturelle de Marseille en organisant régulièrement des événements et des soirées où les travaux d’artistes locaux seront promus.