Magazine

Aubagne à l'heure du burger gastronomique

Il y a tout juste un an, Stephane Boscher ouvre Zeu Burgers, un restaurant spécialisé dans les burgers. Chef cuisinier depuis plus de 25 ans, ce touche-à-tout avait envie “d’amener à Aubagne un concept bistrot, où l’on peut manger des burgers faits-maison traditionnels”. Et à Aubagne, les chaînes de fast-food abondent, alors pour contrer les multinationales de la frite zeuburger 1surgelée, Stéphane bataille pour que ses prix soient inférieurs à ceux pratiqués dans ces chaînes de restauration rapide. Pour preuve, tous les burgers sont affichés à 11€. L’équation économique impose au cuisinier de se fournir exclusivement auprès des producteurs locaux. Les légumes sont achetés le matin même sur le marché aubagnais, chez Bruna notamment, et les fromages sont façonnés par la fromagerie/charcuterie Forey et fils, installée au Pont-du-Joux. Les pains sortent des fourneaux de la boulangerie traditionnelle de Pont-de-l’Etoile.
La viande en revanche vient directement des abattoirs de Limoges. Au final, les burgers de Stéphane font la différence : les steaks de charolais sont tendres et parfaitement cuits, le pain moelleux et légèrement toasté, les légumes affichent une épatante fraîcheur. Toutes les sauces (barbecue, béarnaise) sont cuisinées sur place également. Côté accompagnement, de succulentes frites maisons et un ramequin de coleslaw frais. Les best-of de l’enseigne : le Zeu Chicken (un burger préparé avec une escalope de poulet pané, du fromage de chèvre, de la salade, de la moutarde Savora et du miel), le Zeu Blue burger  (un steak, parsemé de Bleu de Bresse, d’un confit d’oignons et de tomates). Pour les réfractaires aux hamburgers, la carte propose des salades César et des gambas royales à la plancha… L’équation gagnante pour une note comprise aux environs de 14 €… Des idées, des provenances assumées, de bons assaisonnements associés aux justes cuissons : la clef du succès.

Kevin Dachez (photos K.D.)

Zeu Burger, 5, rue du Colonel De Roux à Aubagne ; 04 42 08 06 40.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter