Magazine

Les vins IGP ont décidé de se faire (re)connaître

carte IGPSavez-vous ce que veut dire l’acronyme IGP ? Si vous l’ignorez, sachez que vous comptez parmi les 70% de Français qui ne connaissent pas les vins à “Indication géographique protégée”, une dénomination qui remplace nos fameux “vins de pays” depuis 2009. Une méconnaissance plutôt injuste car, actuellement, une bouteille de vin sur trois consommée en France, est un vin IGP.
Comme leur nom l’indique, ces vins proviennent de zones géographiques bien précises et répondent à un cahier des charges de production très strict, régulièrement contrôlé à différentes étapes de la production.

Quelle différence avec les AOC alors ? Comme ces derniers, les IGP sont des vins authentiques et revendiquent un attachement à leur terroir dont ils sont souvent le reflet mais ils sont souvent plus accessibles en matière de prix et de goût. Leur cahier des charges est adapté aux méthodes locales anciennes, mais suffisamment souple et flexible pour permettre une ouverture à la créativité, comme pour la commercialisation des vins de cépage par exemple. Bon nombre de vignerons ont choisi de s’exclure eux-mêmes de leur appellation, et de passer en IGP, sans pour autant sacrifier à la qualité afin de donner libre cours à leurs inspirations…

Attention, tous les vins IGP ne sont pas de grands vins.
Mais certains grands vins peuvent être en IGP”.

vin rouge IGPIl y a deux ans, une étude quantitative réalisée auprès de consommateurs commandée par la Confédération française des Vins de Pays et InterIGP montrait que 73% des consommateurs voyaient dans les vins IGP la garantie d’un vin d’origine et de qualité et que, pour 78% d’entre eux, ces vins évoquaient une promesse de qualité.
Pour faire connaître les vins IGP Méditerranée et les promouvoir, les viticulteurs se sont fédérés derrière Intervins. Cette structure fédère les vignerons en IGP et a décidé de miser sur une communication “différente” : “Nous voulons valoriser cette production sur notre territoire, affirme Anne Rouch, responsable presse. De plus en plus, nous serons partenaires d’événements festifs et culturels. Nous voulons aussi figurer à la carte des restaurants de notre zone”. Cette conquête du territoire commence par Marseille où Intervins organise quantités d’événements à l’attention des journalistes, blogueurs et restaurateurs : “Marseille, c’est la capitale de nos vins IGP Méditerranée” justifie Anne Rouch. Un vigneron présent avec elle poursuit : “Même si les cassis ou les bandols sont très bons, il y a aussi de très bons vins produits à 15 kilomètres de Marseille et c’est ça qu’on veut faire découvrir”.

Ce lundi 29 juin au soir, Intervins organise au restaurant la Passarelle (entre la Criée et Saint-Victor à Marseille, 7e), une soirée de présentation des vins IGP Méditerranée à l’attention des prescripteurs. L’offensive est lancée, les vins IGP partent à la conquête du grand public qui, de plus en plus, réserve à cette dénomination un accueil, si ce n’est enthousiaste, au moins très attentif. Quelle sera la réponse des AOC ?

Lire également ici

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)