Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Carnet de cave Vin blanc

Un bandol blanc ? Oui, ça existe : le Salettes 2015 par exemple

Entre la plage de Saint-Cyr-les-Lecques et Bandol, deux villages se font face : la Cadière d’Azur et le Castellet. Sur les terres du premier, le vignoble du château Salettes s’étend d’un seul tenant sur 37 hectares. Les vignes sont étagées en restanques exposées en plein soleil… le cadre idéal pour le mourvèdre, roi sur cette terre. Depuis 1604, dix-huit générations d’une même famille, les Ricard de La Gaillardière, se sont succédé pour cultiver ce mélange d’argile, de calcaire et de roc concassé qui a fait des Salettes un terroir unique. A Bandol, le rouge est roi mais les blancs sont élégants, à l’instar de ce millésime issu d’un assemblage clairette (95%) et vermentino. Les raisins ont été ramassés à la main pour satisfaire aux exigences de la conversion en bio. Pour conserver tout son caractère et sa personnalité, le vin n’a pas été filtré et mis en bouteilles sur place.
Le millésime 2015 présente une robe vive à reflets verts brillant et un nez complexe qui se développe sur des arômes de fruits blancs (pêche de vigne) et d’agrumes (citron), relevés par des touches de fleurs blanches et minérales. L’attaque est franche avec un subtil équilibre entre gras et fraîcheur. L’ampleur en bouche mêle des arômes de fenouil et quelques notes fumées. En un mot, vous l’avez compris, ce vin s’accordera à merveille de quelques poissons locaux aux relents iodés, de coquillage raffinés comme des saint-jacques sauce crémée pour en souligner l’ampleur. Une volaille en cocotte, peu travaillée devrait également convenir.

Le château Salettes blanc 2015 est en vente à partir de 17€ chez tous les bons cavistes.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.