Carnet de cave

Un bandol blanc ? Oui, ça existe : le Salettes 2015 par exemple

Entre la plage de Saint-Cyr-les-Lecques et Bandol, deux villages se font face : la Cadière d’Azur et le Castellet. Sur les terres du premier, le vignoble du château Salettes s’étend d’un seul tenant sur 37 hectares. Les vignes sont étagées en restanques exposées en plein soleil… le cadre idéal pour le mourvèdre, roi sur cette terre. Depuis 1604, dix-huit générations d’une même famille, les Ricard de La Gaillardière, se sont succédé pour cultiver ce mélange d’argile, de calcaire et de roc concassé qui a fait des Salettes un terroir unique. A Bandol, le rouge est roi mais les blancs sont élégants, à l’instar de ce millésime issu d’un assemblage clairette (95%) et vermentino. Les raisins ont été ramassés à la main pour satisfaire aux exigences de la conversion en bio. Pour conserver tout son caractère et sa personnalité, le vin n’a pas été filtré et mis en bouteilles sur place.
Le millésime 2015 présente une robe vive à reflets verts brillant et un nez complexe qui se développe sur des arômes de fruits blancs (pêche de vigne) et d’agrumes (citron), relevés par des touches de fleurs blanches et minérales. L’attaque est franche avec un subtil équilibre entre gras et fraîcheur. L’ampleur en bouche mêle des arômes de fenouil et quelques notes fumées. En un mot, vous l’avez compris, ce vin s’accordera à merveille de quelques poissons locaux aux relents iodés, de coquillage raffinés comme des saint-jacques sauce crémée pour en souligner l’ampleur. Une volaille en cocotte, peu travaillée devrait également convenir.

Le château Salettes blanc 2015 est en vente à partir de 17€ chez tous les bons cavistes.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter