Magazine

Benjamin Collombat aux commandes des cuisines du château de Berne

collage chateau de berneDans à peine deux mois, le 1er avril prochain, le château de Berne entamera la saison avec un nouveau chef aux commandes, Benjamin Collombat qui s’apprête à diriger les deux restaurants du domaine, le Jardin de Benjamin (la table gastronomique) et le Bistrot de Benjamin (la table de la cave). L’hiver a permis de revoir de fond en comble le décor et de remanier l’équipe restauration ; le Jardin de Benjamin verra sa capacité portée à 60 couverts qui se répartiront dans l’enfilade de salons au décor volontairement allégé et délicat.Le restaurant gastronomique s’ouvrira également sur une vaste terrasse ombragée dominant un site naturel de quelque 591 hectares de garrigues et de vignes. En coulisses, le chef ne cache pas sa volonté de retrouver très vite son macaron au guide rouge et dirigera une brigade de 40 éléments évoluant dans une cuisine de 1300 m2 avec cet objectif en tête.
Le chef disposera d’un potager de 3000 m² qui lui fournira des légumes et des fruits de toute première fraîcheur incomparable. Rusticité et nature d’un côté, cuisine contemporaine de l’autre, usage immodéré des herbes aromatiques et des épices méditerranéennes seront les arguments avancés par le chef pour proposer « une cuisine racée et subtile ».
Côté bistrot, le Bistrot de Benjamin conserve son ambiance familiale et détendue en proposant une cuisine de terroir, des classiques de la cuisine française à partager. A l’intérieur, le salon autour de la cheminée a fait l’objet de travaux d’agrandissement et les services sur la terrasse couverte seront maintenus.
Outre les deux restaurants, Benjamin Collombat pilotera également l’Ecole de Cuisine où il distillera ses secrets à ses « élèves »

Benjamin Collombat, bio express

Enfant du pays, Benjamin Collombat 38 ans, formé à l’Ecole Hôtelière de Nice, a fait ses classes auprès de Philippe Da Silva à Callas. Après une collaboration avec le pâtissier Yves Thuriès, il part cuisiner aux USA puis revient d’abord dans le Haut-Var, à Tourtour, au Lavandou ensuite, aux Roches… Quelques années aux côtés de Guy Martin au Grand Véfour à Paris suffisent à le convaincre de revenir encore au pays en 2011. Il ouvre son restaurant, le Côté Rue dans le centre de Draguignan. Dès 2013, Gault & Millau le consacre meilleur grand de demain et Michelin lui décerne sa première étoile.

Laure Platiau, bio express

Nouvellement arrivée à Berne, Laure Platiau aura la charge de la partition sucrée. Après une formation à l’école hôtelière du Touquet, la jeune trentenaire fait ses armes aux côtés de Bruno Oger au Cannet, Alain Ducasse au Louis XV. Elle occupe le poste de chef pâtissière ensuite à la Laiterie, le restaurant étoilé de Lambersart. De son propre aveu, elle confie aimer travailler les saveurs simples et éveiller tous les sens. Elle imagine ses desserts le plus souvent autour des fruits de saison dont elle appuie les saveurs en les réveillant par une touche de fraîcheur et d’acidité.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.