Magazine

Un Bib gourmand pour le Schilling : l’heureux hiver de l’écossais Malcolm Gardner

Les 3 adresses de Malcolm

  1. la pizzeria le Vieux Clocher, rue Caisserie, “parce qu’il y a une bonne ambiance familiale, ils sont super avec les enfants et leurs pizzas sont bonnes”
  2. le Bar Jacques sur la place de Lenche, “on connaît bien le patron et on va y boire le mojito en été lorsqu’il fait bien chaud”
  3. chez Mémé, “c’est devenu un classique mais j’aime bien la cuisine de Jérôme”.

Si on lui avait dit qu’il entrerait aussi joliment dans le guide rouge Michelin, Malcolm Gardner l’aurait-il cru ? Pensait-il, ce matin d’août 2014, alors qu’il ouvrait pour la première fois son restaurant, qu’il décrocherait un Bib gourmand 2 ans et demi plus tard ? Sa poignée de main, vendredi 6 janvier dernier, avec le directeur des guides Michelin venu tout exprès à Marseille, restera dans toutes les mémoires. “Je n’ai fait aucune école hôtelière, ce n’est pas une spécialité de chez nous, s’amuse cet “écossais du nord”, natif du petit village de Culbokie. Moi j’ai un bac+5 en histoire médiévale et je me suis mis à la cuisine en travaillant un peu partout pour financer mes études” raconte-t-il. Gardner a ouvert un restaurant de poissons “sauvages et de Méditerranée”, parce qu’il estimait qu’il “n’y en a pas tant que ça à Marseille. Moi j’aime bien travailler ce produit”.
Les critiques consacrées au Schilling ont fait venir à lui une clientèle de Marseillais et d’Anglo-Saxons, “c’est bien que les gens s’intéressent à nous, ça nous rend heureux” reconnaît Malcolm Gardner qui revendique une cuisine “française avec une touche nordique”. L’ardoise chaque matin, au gré de la pêche, raconte de nouvelles histoires : en ce moment, la jardinière de loup au lard de colonnata ou la seiche en tempura-écrasée de pommes de rattes à l’encre-gnocchis et céleri s’accompagnent avec beaucoup d’a propos d’un millefeuille ou d’une tarte fine chocorange. Depuis 15 ans en France, Malcolm Gardner et son épouse, écrivent désormais un nouveau chapitre de leur histoire dans laquelle un restaurant tient la vedette.

37, rue Caisserie, Marseille 2e arr. Résas au 04 91 01 81 39.
Menus déjeuner : 15 – 21,50 – 20 – 21,50 et 31 €. Soir : 31 €. Fermé le mardi et mercredi.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.