Magazine

Un Bib gourmand pour le Schilling : l’heureux hiver de l’écossais Malcolm Gardner

Les 3 adresses de Malcolm

  1. la pizzeria le Vieux Clocher, rue Caisserie, “parce qu’il y a une bonne ambiance familiale, ils sont super avec les enfants et leurs pizzas sont bonnes”
  2. le Bar Jacques sur la place de Lenche, “on connaît bien le patron et on va y boire le mojito en été lorsqu’il fait bien chaud”
  3. chez Mémé, “c’est devenu un classique mais j’aime bien la cuisine de Jérôme”.

Si on lui avait dit qu’il entrerait aussi joliment dans le guide rouge Michelin, Malcolm Gardner l’aurait-il cru ? Pensait-il, ce matin d’août 2014, alors qu’il ouvrait pour la première fois son restaurant, qu’il décrocherait un Bib gourmand 2 ans et demi plus tard ? Sa poignée de main, vendredi 6 janvier dernier, avec le directeur des guides Michelin venu tout exprès à Marseille, restera dans toutes les mémoires. “Je n’ai fait aucune école hôtelière, ce n’est pas une spécialité de chez nous, s’amuse cet “écossais du nord”, natif du petit village de Culbokie. Moi j’ai un bac+5 en histoire médiévale et je me suis mis à la cuisine en travaillant un peu partout pour financer mes études” raconte-t-il. Gardner a ouvert un restaurant de poissons “sauvages et de Méditerranée”, parce qu’il estimait qu’il “n’y en a pas tant que ça à Marseille. Moi j’aime bien travailler ce produit”.
Les critiques consacrées au Schilling ont fait venir à lui une clientèle de Marseillais et d’Anglo-Saxons, “c’est bien que les gens s’intéressent à nous, ça nous rend heureux” reconnaît Malcolm Gardner qui revendique une cuisine “française avec une touche nordique”. L’ardoise chaque matin, au gré de la pêche, raconte de nouvelles histoires : en ce moment, la jardinière de loup au lard de colonnata ou la seiche en tempura-écrasée de pommes de rattes à l’encre-gnocchis et céleri s’accompagnent avec beaucoup d’a propos d’un millefeuille ou d’une tarte fine chocorange. Depuis 15 ans en France, Malcolm Gardner et son épouse, écrivent désormais un nouveau chapitre de leur histoire dans laquelle un restaurant tient la vedette.

37, rue Caisserie, Marseille 2e arr. Résas au 04 91 01 81 39.
Menus déjeuner : 15 – 21,50 – 20 – 21,50 et 31 €. Soir : 31 €. Fermé le mardi et mercredi.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)

Association Juris food Les conditions sanitaires le permettant, l’association Juris food organise son premier déjeuner mensuel lundi 28 juin à 12h00. Ce repas sera précédé d’une intervention de maître Marc Bruschi, directeur de l’Institut de droit des assurances à Aix-Marseille université, avocat au barreau de Marseille, sur le thème : “Covid 19 et pertes d’exploitation des restaurateurs”. Pour des questions d’organisation, l’inscription par mail est obligatoire (contact@jurisfood.fr jusqu’au 24 juin). Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon (7e arr. parking du Pharo). Participation : 29 € par personne, payable sur place par chèque ou CB. Pour tout renseignement complémentaire, Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95