Restaurants en Provence

Schilling, c’est l’histoire d’un Ecossais sur le Vieux-Port…

schilling 3Il a ouvert son petit restaurant il y a quelques mois à peine et, pétri d’humilité, badigeonné de discrétion, Malcolm Gardner compte sur son seul travail pour se faire (re)connaître. Avec un passé de quelques années sur le quai de Rive-Neuve (Monsieur Brun) et place aux Huiles (le César Place), notre Ecossais a décidé, tout juste passé le cap de la quarantaine, de s’installer à son compte. Désormais, il cuisine pour une salle de quelque 22 couverts ; autant dire qu’y réserver sa tableschilling 5 est indispensable. En proposant une carte exclusivement axée sur le poisson et les crustacés, Malcolm compte de facto parmi les rares adresses poissonneuses de qualité du pourtour du Vieux-Port. Chez lui, pas de congélo et une carte qui subit les aléas de la pêche du jour : on est sous le charme. Sur l’ardoise à midi, des ravioles de loup aux agrumes-bouillon de poule brûlant, des huîtres en sandwich club-poitrine fumée alfalfa et poire, un merveilleux filet de saint-pierre velouté de petits pois-jambon cru échalotes confites, un très saisonnier cheesecake à la châtaigne et une traditionnelle poire belle-Hélène. Les assiettes sont généreuses, le produit est abondant et traité parfois avec maladresse (trop d’eau dans le cabillaud poché) mais toujours beaucoup d’intelligence. Pour escorter son poulpe fumé charnu à souhait, le chef le couche sur une concassée de tomates-câpres et pesto. Une vague méditerranéenne déferle sur la table. Le très réussi mélange terre-mer du cabillaud en chapelure de figatelli s’appuie sur quelques champignons et une polenta crémeuse à ce point abondante que l’assiette se suffirait à elle seule. Hyper discret, très affairé en cuisine, le chef veut bien faire et mérite de travailler. Son restaurant accueillant et chaleureux a tout pour attirer les amateurs de poissons et crustacés. Dès que reviendront les beaux jours, on profitera à fond de la terrasse. Dire qu’il a fallu attendre l’arrivée d’un Ecossais pour manger un bon poisson dans ce quartier…

Schilling, 37, rue Caisserie, Marseille 2e arr. ; résas au 04 91 01 81 39.
Formule déjeuner 19,50 € et menu-carte 29 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Mitonnée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter