Magazine

Bientôt l’ouverture du Grand Guste, un nouveau restaurant dans le quartier Pierre-Puget

Grand GusteDepuis plusieurs semaines, les travaux vont bon train et l’imminence d’une ouverture se profile. Aux commandes de ce futur restaurant de tradition : Jean-Christophe Codaccioni (photo) et Yves Clucher. Deux amis de longue date avant d’être associés, pour le meilleur, dans ce quartier décidément de plus en plus recommandable. « Le restaurant s’appellera le Grand Guste, en hommage à mon grand-père maternel Auguste, qui était cuisinier, explique Jean-Christophe. Il réunira 40couverts assis et quelques places pour manger au comptoir ». La carte sera celle du grand-père, cuisinier à Saint-Etienne : « J’ai gardé son livre de recettes avec des plats uniques d’époque et familiaux ». De la daube, du saucisson lyonnais brioché, des grandes pièces de viandes sorties de la rôtissoire, le chef, Yves Clucher, la quarantaine rayonnante avec quelque 30 années de cuisine au compteur, promet de bien s’amuser.

« Moi je suis issu de l’école Vatel de Nîmes que j’ai quittée en 2009, explique Jean-Christophe Codaccioni. J’ai été manager du bar à cocktails du Radisson Blu de Londres, dirigé le Donatello place aux Huiles à Marseille et créé une boulangerie à Châteauneuf-les-Martigues. La restauration est une passion, la boulangerie c’était une occasion. Avec le Grand Guste, je reviens à mes premières amours ». De son côté, Yves Clucher n’est pas inconnu des Marseillais ; le cuisinier a exercé au Rowing club, au restaurant de la Nautique et a passé plusieurs saisons « Chez Laurent » à Eygalières, dans les Alpilles. Les premiers clients du Grand Guste seront servis courant janvier 2017.

Le Grand Guste, 31, boulevard Notre-Dame, Marseille 6e arr.
Plat du jour de 11 à 13 euros ; formules déjeuner 18 et 22 euros. Carte à partir de 30 euros.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.