Magazine

Bientôt l’ouverture du Grand Guste, un nouveau restaurant dans le quartier Pierre-Puget

Grand GusteDepuis plusieurs semaines, les travaux vont bon train et l’imminence d’une ouverture se profile. Aux commandes de ce futur restaurant de tradition : Jean-Christophe Codaccioni (photo) et Yves Clucher. Deux amis de longue date avant d’être associés, pour le meilleur, dans ce quartier décidément de plus en plus recommandable. “Le restaurant s’appellera le Grand Guste, en hommage à mon grand-père maternel Auguste, qui était cuisinier, explique Jean-Christophe. Il réunira 40couverts assis et quelques places pour manger au comptoir”. La carte sera celle du grand-père, cuisinier à Saint-Etienne : “J’ai gardé son livre de recettes avec des plats uniques d’époque et familiaux”. De la daube, du saucisson lyonnais brioché, des grandes pièces de viandes sorties de la rôtissoire, le chef, Yves Clucher, la quarantaine rayonnante avec quelque 30 années de cuisine au compteur, promet de bien s’amuser.

“Moi je suis issu de l’école Vatel de Nîmes que j’ai quittée en 2009, explique Jean-Christophe Codaccioni. J’ai été manager du bar à cocktails du Radisson Blu de Londres, dirigé le Donatello place aux Huiles à Marseille et créé une boulangerie à Châteauneuf-les-Martigues. La restauration est une passion, la boulangerie c’était une occasion. Avec le Grand Guste, je reviens à mes premières amours”. De son côté, Yves Clucher n’est pas inconnu des Marseillais ; le cuisinier a exercé au Rowing club, au restaurant de la Nautique et a passé plusieurs saisons “Chez Laurent” à Eygalières, dans les Alpilles. Les premiers clients du Grand Guste seront servis courant janvier 2017.

Le Grand Guste, 31, boulevard Notre-Dame, Marseille 6e arr.
Plat du jour de 11 à 13 euros ; formules déjeuner 18 et 22 euros. Carte à partir de 30 euros.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter