Magazine

Davide Mijoba, un nouveau bel espoir pour le Cercle d’aviron de l’Estaque

davide mijobaDavide Mijoba est arrivé au Cercle d’aviron de Marseille (Cam) et en a pris la direction le 21 novembre dernier. Pour les quelques rares qui l’auraient oublié, Davide Mijoba et Cédric Valéro sont les deux beaux-frères qui ont décroché un Bib gourmand au restaurant l’Alchimie, à Saint-Victor, en mars 2016 dernier. C’est dire si l’espoir de voir le Cam retrouver les feux de la rampe est grand, après le départ pour le Jura de Michel Béjeannin et de son épouse, en mai 2014. Deux propriétaires se sont succédé au Cam avant la venue de Davide Mijoba, lui même passé pendant quelques mois par les cuisines du Péron, sur la corniche Kennedy. “Je proposerai la même cuisine que je servais à l’Alchimie, explique le cuisinier de 33 ans, formé à l’école hôtelière de Bonneveine. Ce sera une cuisine inspirée par le marché du jour et qui respectera surtout le fil des saisons”.
Enthousiaste, Davide confie avoir tissé des liens avec des pêcheurs de l’Estaque et commencé à arpenter les allées du marché de Saumaty. Pour l’heure, le chef est secondé en cuisine par une seule personne. La carte proposera un menu déjeuner entrée-plat-dessert à 25 euros et des suggestions revues chaque jour : “Il va falloir que je me pose et que je réfléchisse à des formules mais pour le moment, je commence comme ça” explique-t-il. Au Cam, la vue sur le port et la proximité des bateaux ajoute au charme ; à cela s’ajoutera la très jolie cuisine du jeune chef. Tous les ingrédients du succès sont réunis.

Cercle d’aviron de Marseille, le Cam, 1, plage de l’Estaque, Marseille 16e arr. ;
réservations au 0
9 83 75 48 66.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Propulsion Jeudi 26 septembre, rendez-vous  sur le parvis des Archives et de la Bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône (bd de Paris, 2e arr). A 18h , conférence à l’auditorium sur le thème de : “la pieuvre, métamorphoses et stratégies”, avec Jean Arnaud et Vladimir Biaggi suivie d’une signature de leur livre Du poulpe à la pieuvre. Rumeurs, couleurs, saveurs. A 19h, sur le parvis, des cuisiniers originaires du pourtour méditerranéen proposeront des recettes métissées à base de céphalopodes inspirées de leur culture culinaire et préparées avec des produits locaux.
Par Sébastien Cortez et Leslie Dorel, Nadia Lagati et Philippe Ivanez, Gérard et Sylvie Calikanzaros.
Concert jusqu’à minuit avec Germaine Kobo & Bella Lawson et la Mobylette sound system.

Le grand marché de la friche du 7 octobre sera poulpesque Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on parlera du poulpe avec des invités et des experts. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter