Carnet de cave

Bonnes bouteilles, randonnées et cartomancie au menu

Arts divinatoires et bonnes bouteilles à Marseille
La galerie Zone 44 rate la date de la lune décroissante pour exécuter les rituels anti-Trump mais, pour se consoler, elle organise en partenariat avec l’Enoteka, une soirée cartomancie et voyance avec comme fil rouge une dégustation de vins divins le 4 mai prochain. A l’honneur, le mousseux de la Delizia, le prosecco Naonis et le cocktail Spritz. Pour accompagner les dives bouteilles, un vin rouge Terre di Giumara produit par Caruso et Minini en 2015 ainsi qu’un vin blanc Tasari produit par ces mêmes producteurs en 2015. Divination par la célèbre Sylvie Cariou, qui tirera les cartes, et Annick Blue Angel en divination directe.
Zone 44, 44, rue Edouard Delanglade, Marseille 6e arr. Le 4 mai à partir de 19h30 ; pas de CB sur place.

bouteilles

Journée portes-ouvertes au domaine de la Camarette
Samedi 29 et dimanche 30 avril, le domaine de la Camarette à Pernes-les-Fontaines ouvre ses portes pour l’opération nationale « de ferme en ferme », l’occasion de découvrir ou redécouvrir les produits du domaine et son offre œnotouristique (restaurant, chambres d’hôtes et gîtes). Pendant ces 2 jours, les vignerons proposent : visites de leur exploitation (chais et vignes), découverte du métier de vigneron, dégustation gratuite de tous les produits du domaine (AOC Ventoux et huiles d’olive), initiation à la dégustation et exposition extérieure de matériel vinicole et viticole ancien.
Infos auprès de Nancy Gontier au 04 90 61 60 78

Balade gourmande du Plan-de-Dieu
Dimanche 30 avril, aura lieu la balade gourmande du Plan-de-Dieu, organisée par la mairie de Camaret. Cet événement gourmand, festif et musical met en valeur le terroir au travers d’un parcours gustatif de 9 km tracé au milieu des vignes qui rassemble chaque année environ 1000 participants. Les vins Côtes du Rhône villages Plan-de-Dieu accompagneront un repas gourmand préparé par les Disciples d’Escoffier, servi par des bénévoles dans les caves étapes, sur fond d’animation musicale. Au retour, les marcheurs gastronomes seront invités à une vente de vins du Plan-de-Dieu et recevront une bouteille de vin (sauf les mineurs).
Inscriptions obligatoires au 04 90 37 22 60 et infos auprès de Carole Apack au 06 31 00 96 00.

gabin de funèsRando des gourmets à la cave de Beaumont-du-Ventoux
La cave Beaumont-du-Ventoux organise sa « rando des gourmets », une activité à faire en famille ou entre amis le dimanche 30 avril 2017. Partagez une journée conviviale avec cette randonnée en pleine vignes de 10km à la découverte du terroir, guidée par des coopérateurs de la cave.  Trois étapes gastronomiques sont prévues avec service à table au milieu des vignes accompagnées des meilleures cuvées de la cave. Animation musicale assurée.
Infos auprès d’Agnès Fabre et Laurence Faucon au 04 90 65 11 78.

pub jeudi

Suis-nous sur les réseaux

Nécrologie

Jean-Paul Passédat n’est plus.- Le père du chef Gérald Passédat est décédé ce mercredi 10 août à l’âge de 88 ans, dans son sommeil, à son domicile de Marseille. Jean-Paul Passédat était le deuxième maillon d’une chaîne dont les premières attaches datent de 1917. Germain Passédat, père de Jean-Paul et grand-père de Gérald, est alors propriétaire d’un bar-tabac. Un matin, par hasard, une baronne entre dans le bar pour utiliser le téléphone et informer son notaire de la mise en vente de son bien arrimé à la roche blanche de l’anse de Maldormé. «Pas la peine de chercher, je vous l’achète», aurait lancé Germain Passédat. La saga familiale s’écrit ensuite avec la création d’un restaurant qui aura la mer et les îles du Frioul pour décor. La villa Corinthe est débaptisée et devient Le Petit Nice pour attirer une clientèle huppée, la ville des Alpes-Maritimes étant alors très à la mode. Germain s’installe avec sa femme, Lucie, cantatrice et muse des frères Lumière, les inventeurs du cinématographe, dont des photos ornent les murs du restaurant. Des célébrités comme Pagnol ou Fernandel hantent les lieux qui, à la mort de Germain, sont repris par son fils Jean-Paul. Chanteur d’opéra, il tourne le dos à sa carrière pour se consacrer à la gastronomie avec sa femme Albertine. Il transforme le Petit Nice en hôtel de standing, creuse une piscine d’eau de mer, et gagne une étoile au Michelin en 1977 puis une seconde en 1981. À l’aube du nouveau millénaire, son fils unique Gérald Passédat revient dans le giron familial et décroche sa 3e étoile en 2008 avec une cuisine radicalement différente de celle de son père. Jean-Paul, lui, continuera à vivre au Petit Nice dans lequel il avait un appartement.