Carnet de cave

La Quille, le wine-truck qui fait sauter les bouchons avec un camion

wine-truckOn connaissait le food-truck, un camion proposant un service de restauration de qualité à emporter, voici le wine-truck, un camion proposant de choisir et découvrir des vins de qualité à emporter… “L’idée nous est venue en septembre 2015 lors d’un mariage, se remémore Didier Daumas. Olivier, le marié, avait fait appel à plusieurs food-trucks pour assurer la partie restauration de la fête mais rien n’avait été réellement organisé pour le vin” explique-t-il.

Issus de l’Ifco
Vous croiserez Didier Daumas et toute l’équipe de la Quille dans les bureaux de l’Ifco, institut de la vigne et du vin, qui propose des formations métiers diplômantes et qualifiantes à l’instar d’un BTS Agricole en viticulture et oenologie. “Bienvenue à tous ceux qui veulent apprendre un métier” dit Didier. L’Ifco a été créé en 2006 et ses formations sont accessibles aux personnes majeures. De la conduite d’un engin agricole jusqu’au service du vin, il y a forcément un métier qui vous plaît ! Infos au 09 81 94 10 35 et 06 62 81 71 58.
Désormais au volant de leur Renault Estafette de 1980 tout rouge, Olivier, Benjamin et Didier sont de tous les mariages, baptêmes, anniversaires et brunches du lendemain… Le trio l’affirme, “ce wine-truck vient en complément d’une offre alimentaire déjà conséquente, c’est nouveau sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et nous le destinons seulement aux événements privés”. S’il réfute le terme de “caviste ambulant”, Didier Daumas attribue à son camion une vocation “pédagogique. C’est une activité complémentaire qui s’ajoute à notre activité principale” (lire ci-contre).

Riche d’une soixantaine de références, le camion ne se déplace qu’avec une dizaine de bouteilles : “2 rosés, 2 blancs, 2 rouges et au moins une bulle”. Les vins présentés à bord du wine-truck sont tous issus du sud de la vallée du Rhône jusqu’à la Corse, “ce sont des bouteilles que nous avons goûtées et aimées” poursuit Didier. Le vin est servi dans les meilleures conditions, les bouteilles sont récupérées et recyclées, une carte de planches de charcuteries et fromages vient compléter l’offre.

“Le vin ça se découvre et se raconte, nous avons fait le choix d’emprunter les sentiers isolés du vignoble, les chemins perdus des appellations pour débusquer des quilles rares voire peu connues et des vignerons indépendants” explique le trio souriant. “Vous savez, derrière le comptoir d’un food-truck, il y a toujours des gens souriants et cools ; on ne fait jamais la gueule quand on travaille dans un camion”, explique encore Didier. Après le food-truck du chocolatier et celui du poissonnier, on ne demande qu’à tester…

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter