Magazine

Brèves, infos, news et tout ce qu'il faut savoir…

Du pinard à la fac !
Depuis le mois de mars, les étudiants en licence de l’Université d’Avignon peuvent suivre un enseignement dédié à la culture œnologique. Fruit d’un partenariat entre l’Université et Inter Rhône, cette unité d’enseignement d’ouverture permet de découvrir le vin comme élément central de la culture vauclusienne à travers des problématiques territoriales, internationales, identitaires et commerciales. La dernière des 5 interventions aura lieu jeudi 21 avril sur le thème : « L’organisation de la filière et commercialisation des vins » et se déroulera à l’université d’Avignon.
Renseignements par mail en écrivant à igibier@inter-rhone.com

Fromton et bouchon
Atelier « Vins et Fromages » : tous les 3e jeudis du mois, le Cellier des Princes propose une soirée conviviale à son caveau de ventes de Courthézon dans le Vaucluse ; la soirée est animée par une œnologue, autour d’accords 3 vins/6 mises en bouche. Sur réservation, 15€ par personne.
Infos au 04 90 70 21 50

collage brevesChristophe Tavosanis en pleine forme
Vous croiserez ce grand brun derrière le comptoir du corner poissons-coquillages du marché des Docks à Marseille. Au menu de ce vendredi, un aïoli et son bulot, un wok de dorade aux légumes (chou chinois, oignon, poivrons) sautés avec un peu de sauce soja et d’huile de sésame. C’est simple, frais et bien fait. Il y a de l’ambiance, les étals de Cantini Flandin et Marrou tournent à plein régime, les pâtes fraîches de Serge Pujol cartonnent et la pizza du four marseillais (très très vivement recommandée) plantent le décor. Il flotte comme un air de Meatpacking et de Big Apple aux Docks. Qui s’en plaidra ?

On randonne et on biberonne
Une balade dans la campagne et des rencontres avec les producteurs du coin : voilà le concept de RandoBistrot. A partir du Domaine de la Meynarde (à Travaillan), les marcheurs effectueront une large boucle à pied autour du village au cœur du vignoble de Plan-de-Dieu. Vers midi, Gérard Beysson les accueillera dans son Bistrot de Pays, « Chez Gégène », où les vins locaux seront mis à l’honneur. L’après-midi, une balade de 2 km les conduira au domaine de la Meynarde où M. Marchesini les attendra pour une visite et des explications sur son métier de vigneron. Une dégustation sera proposée ensuite pour parfaire la découverte de ces vins.
Samedi 7 mai, de 8h30 à 16h. Tarifs : 30 €, 15 €. Réservations : 07 88 10 03 91/ contact@provence-authentic.com

Dimanche 24 avril, une balade gourmande et musicale de 9 kilomètres au milieu des vignes est organisée pour 1000 participants attendus. Les vins des côtes-du-Rhône villages Plan-de-Dieu accompagneront un repas gourmand préparé par les Disciples d’Escoffier, servi par des bénévoles dans les caves étapes, sur fond d’animation musicale. Chaque marcheur se verra remettre au départ un verre et son porte-verre. Au retour, les marcheurs se verront offrir une bouteille de vin.
nscriptions au 04 90 37 22 60. Tarifs : 29 € et 8 € (-12 ans).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter