Magazine

Caromb fait déguster sa figue

figue ojkLa Confrérie de la figue longue noire et la mairie du petit village de Caromb, comme tous les ans, mettent ce fruit à l’honneur lors d’une journée dédiée le 14 juillet prochain. L’arrivée de l’été lance le début de la production de figues et des fêtes rurales dans le Vaucluse. La fête de la Figue de Caromb, comme celle de la fraise à Velleron ou celle de la Cerise à Venasque contribuent à la préservation et à la reconnaissance de ces fruits emblématiques. A Caromb, donc, la dégustation des figues s’accompagnera comme chaque année d’ateliers du goût animés par les cuisiniers Disciples d’Escoffier, un marché aux produits de terroir et la découverte de recettes savoureuses (des chaussons aux figues et chèvre affiné, des pigeons rôtis aux figues ou des confitures de figues aux noix pilées)…

Figue Longue de Caromb OKLa figue longue noire de Caromb revient de loin car cette variété de figue, fragile et demandant beaucoup de main d’oeuvre,  tombait peu à peu dans l’oubli. Un sursaut salvateur des producteurs a permis de perpétuer le savoir-faire ancestral et de contribuer à son renouveau. “Les consommateurs sont attirés par les aspects diététique de la figue qui se démarque des autres fruits de saison notamment en cuisine. Il s’agit d’un fruit d’avenir ” assure Isabelle Chazelle, productrice bio de figue longue noire de Carombo. On compte chaque année deux récoltes en juillet et en août et 2 tonnes de figues sont consommées le seul jour de la fête de la figue. Tous les ans, le Vaucluse produit 40 tonnes de figues longues noires de Caromb (contre 100 tonnes produites chaque année dans le sud de la France).

Le 14 juillet 2015, village de Caromb dans le Vaucluse,
début des festivités vers 10 heures.

Notez-le

Dîner à 6 mains chez Ippei Uemura En marge du salon Food’in Sud, le chef Ippei Uemura accueille deux chefs Japonnais de renommée internationnale et prépare une soirée haute en couleurs le 28 janvier. Tetsuro Akasaki (médaille d’argent de la coupe du monde Paul Bocuse de pâtisserie et entraîneur de l’équipe du Japon de pâtisserie), Yasuhiro Yoshida (chef exécutif de l’hôtel Marriott d’Osaka) et Ippei Uemura, hôte du dîner promettent “un voyage entre Japon et Provence, un voyage raffiné et gastronomique”. Le 28 janvier, 65, corniche Kennedy (7e arr.) ; infos au 04 91 22 09 33. Paf : 150 € par personne.