Magazine

Le Grain de sel ne sera pas vendu

grain de sel marie olivier
Marie et Olivier écrivent un nouveau chapitre de l’histoire du restaurant

Pierre Gianetti, co-propriétaire du restaurant le Grain de Sel a pris le large. Un accident de moto il y a quelques années, une blessure à la cheville “mal gérée”, le cuisinier s’était résolu, avec son cousin Olivier Roubaud, à vendre le restaurant. Ne parvenant pas à se résoudre à une cession, c’est Olivier Roubaud qui a racheté les parts de Pierre Gianetti “pour lui laisser le temps de se soigner”. Il  continuera à faire vivre le restaurant grâce à l’embauche d’une toute jeune femme de 23 ans, bourrée de talent, Marie Dijon. “On reste un bistrot avec le même esprit et la même équipe, annonce Roubaud. La carte continuera à proposer des produits de saison, évoluera au fil des semaines et de l’inspiration de Marie et nous conservons les mêmes fournisseurs” complète Olivier Roubaud.
Marie Dijon est une jeune élève de l’école hôtelière de Bonneveine, son parcours très court l’a conduite dans la brigade de Ludovic Turac (Une table, au Sud), puis au poste de second auprès de Pierre Gianetti. “Elle apporte beaucoup de fraîcheur au restaurant et un oeil féminin important, assure Olivier Roubaud. Je voulais lui donner sa chance car elle est pleine d’idées et pour moi, avoir envie, c’est le plus important de tout”. Le Grain de Sel a servi ses premiers clients le 28 novembre 2010.

Le Grain de Sel, 39, rue de la Paix Marcel-Paul, 1er arr. ; 04 91 54 47 30.
Formules midi : 23 et 27,50 €, carte 45-50 €. Fermé dimanche et lundi. Mardi, mercredi et jeudi soir.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

Thermomix en son temple Tout le monde connaît le robot cuisinier Thermomix mais ce que l’on sait moins, c’est que Thermomix appartient à l’entreprise Vorwerk fondée en 1883 en Allemagne. Après Paris et bien avant Lyon et Toulouse, Marseille accueille désormais une boutique Vorwerck de 90 m2 aux Terrasses du Port (2e niveau, allée centrale). Une mutation pour cette marque qui, jusqu’alors, commercialisait ses produits par les canaux de la vente à domicile.