Magazine

Le Grain de sel ne sera pas vendu

grain de sel marie olivier
Marie et Olivier écrivent un nouveau chapitre de l’histoire du restaurant

Pierre Gianetti, co-propriétaire du restaurant le Grain de Sel a pris le large. Un accident de moto il y a quelques années, une blessure à la cheville « mal gérée », le cuisinier s’était résolu, avec son cousin Olivier Roubaud, à vendre le restaurant. Ne parvenant pas à se résoudre à une cession, c’est Olivier Roubaud qui a racheté les parts de Pierre Gianetti « pour lui laisser le temps de se soigner ». Il  continuera à faire vivre le restaurant grâce à l’embauche d’une toute jeune femme de 23 ans, bourrée de talent, Marie Dijon. « On reste un bistrot avec le même esprit et la même équipe, annonce Roubaud. La carte continuera à proposer des produits de saison, évoluera au fil des semaines et de l’inspiration de Marie et nous conservons les mêmes fournisseurs » complète Olivier Roubaud.
Marie Dijon est une jeune élève de l’école hôtelière de Bonneveine, son parcours très court l’a conduite dans la brigade de Ludovic Turac (Une table, au Sud), puis au poste de second auprès de Pierre Gianetti. « Elle apporte beaucoup de fraîcheur au restaurant et un oeil féminin important, assure Olivier Roubaud. Je voulais lui donner sa chance car elle est pleine d’idées et pour moi, avoir envie, c’est le plus important de tout ». Le Grain de Sel a servi ses premiers clients le 28 novembre 2010.

Le Grain de Sel, 39, rue de la Paix Marcel-Paul, 1er arr. ; 04 91 54 47 30.
Formules midi : 23 et 27,50 €, carte 45-50 €. Fermé dimanche et lundi. Mardi, mercredi et jeudi soir.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.