Vins rosés, vins d'été

Château Cavalier, deux cuvées d’un rosé certifié Terra Vitis

Bordelais, Provence, pays de l’Hérault… Sous la dénomination des Châteaux et Domaines Castel se cache une kyrielle de propriétés viticoles appartenant à une même famille, les Castel, dont la plupart des membres habitent les propriétés. A ce jour, la faille administre 20 propriétés et s’appuie sur le savoir-faire d’oenologues conseil parmi lesquels Hubert de Boüard, Alain Reynaud, Olivier Dauga ou Eric Boissenot. Dans la famille des côtes de Provence, château Cavalier présente deux cuvées sélectionnées par le Grand Pastis.

Château Cavalier Le rosé 2016, cuvée Grand Cavalier, est le fruit d’un assemblage syrah (50%), rolle, grenache et cabernet-sauvignon presqu’à parts égales. Sa robe rose framboise bien plus soutenue que la majorité des rosés ultra pâles produit ces dernières années laisse devenir un vin de garde jusqu’à 3 ans sans grande inquiétude. Son nez puissant et complexe dégage des arômes de fruits rouges frais (fraises, framboise, groseille) et, dans un second temps, de pamplemousse. Laissez le vin respirer et vous y trouverez des notes florales et minérales qui trouveront leur écho sur des langoustines rôties-beurre d’agrume, un filet de saint-pierre grillé, des saint-jacques en coquilles. Sa bouche élégante mêle les notes complexes d’épices et de fruits rouges et se prolonge en finale sur des accents minéraux et très frais. Servi à 10-11°C, ce vin rosé escortera également un carré de veau en croûte ou cuisiné le plus simplement.
Cuvée Grand Cavalier 2016, 16-17 euros la bouteille chez les cavistes.

Château Cavalier

 La cuvée Marafiance 2016 se compose, elle, de grenache (57%), syrah (22%), rolle, cinsault, cabernet-sauvignon et sémillon. Les grains ont été ramassés de nuit pour éviter tout risque d’oxydation. Servi à 10°C, ce rosé à la robe rose pâle présente un nez très complexe d’arômes floraux et épicés succédant aux agrumes et fruits rouges. Son attaque tout en élégance et en finesse sur les fruits rouges et les agrumes laisse ensuite place aux notes florales et minérales. Une légère tension en finale garantit fraîcheur et nervosité. Un rosé de table qui accompagnera des asperges vertes rôties, un homos (purée de pois chiches libanaise), un turbot rôti ou un dessert à base de fruits rouges comme une pavlova meringue-chantilly. Ce vin pourra se boire jusqu’à l’été 2018 sans inquiétude.
Cuvée Marafiance 2016, 12 euros la bouteille chez les cavistes.

Château Cavalier, 1265, chemin de Marafiance, 83550 Vidauban ; infos au 04 94 73 03 49.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.