Vins rosés, vins d'été

Château Cavalier, deux cuvées d’un rosé certifié Terra Vitis

Bordelais, Provence, pays de l’Hérault… Sous la dénomination des Châteaux et Domaines Castel se cache une kyrielle de propriétés viticoles appartenant à une même famille, les Castel, dont la plupart des membres habitent les propriétés. A ce jour, la faille administre 20 propriétés et s’appuie sur le savoir-faire d’oenologues conseil parmi lesquels Hubert de Boüard, Alain Reynaud, Olivier Dauga ou Eric Boissenot. Dans la famille des côtes de Provence, château Cavalier présente deux cuvées sélectionnées par le Grand Pastis.

Château Cavalier Le rosé 2016, cuvée Grand Cavalier, est le fruit d’un assemblage syrah (50%), rolle, grenache et cabernet-sauvignon presqu’à parts égales. Sa robe rose framboise bien plus soutenue que la majorité des rosés ultra pâles produit ces dernières années laisse devenir un vin de garde jusqu’à 3 ans sans grande inquiétude. Son nez puissant et complexe dégage des arômes de fruits rouges frais (fraises, framboise, groseille) et, dans un second temps, de pamplemousse. Laissez le vin respirer et vous y trouverez des notes florales et minérales qui trouveront leur écho sur des langoustines rôties-beurre d’agrume, un filet de saint-pierre grillé, des saint-jacques en coquilles. Sa bouche élégante mêle les notes complexes d’épices et de fruits rouges et se prolonge en finale sur des accents minéraux et très frais. Servi à 10-11°C, ce vin rosé escortera également un carré de veau en croûte ou cuisiné le plus simplement.
Cuvée Grand Cavalier 2016, 16-17 euros la bouteille chez les cavistes.

Château Cavalier

 La cuvée Marafiance 2016 se compose, elle, de grenache (57%), syrah (22%), rolle, cinsault, cabernet-sauvignon et sémillon. Les grains ont été ramassés de nuit pour éviter tout risque d’oxydation. Servi à 10°C, ce rosé à la robe rose pâle présente un nez très complexe d’arômes floraux et épicés succédant aux agrumes et fruits rouges. Son attaque tout en élégance et en finesse sur les fruits rouges et les agrumes laisse ensuite place aux notes florales et minérales. Une légère tension en finale garantit fraîcheur et nervosité. Un rosé de table qui accompagnera des asperges vertes rôties, un homos (purée de pois chiches libanaise), un turbot rôti ou un dessert à base de fruits rouges comme une pavlova meringue-chantilly. Ce vin pourra se boire jusqu’à l’été 2018 sans inquiétude.
Cuvée Marafiance 2016, 12 euros la bouteille chez les cavistes.

Château Cavalier, 1265, chemin de Marafiance, 83550 Vidauban ; infos au 04 94 73 03 49.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.