Vins rosés, vins d'été

Château Cavalier, deux cuvées d’un rosé certifié Terra Vitis

Bordelais, Provence, pays de l’Hérault… Sous la dénomination des Châteaux et Domaines Castel se cache une kyrielle de propriétés viticoles appartenant à une même famille, les Castel, dont la plupart des membres habitent les propriétés. A ce jour, la faille administre 20 propriétés et s’appuie sur le savoir-faire d’oenologues conseil parmi lesquels Hubert de Boüard, Alain Reynaud, Olivier Dauga ou Eric Boissenot. Dans la famille des côtes de Provence, château Cavalier présente deux cuvées sélectionnées par le Grand Pastis.

Château Cavalier Le rosé 2016, cuvée Grand Cavalier, est le fruit d’un assemblage syrah (50%), rolle, grenache et cabernet-sauvignon presqu’à parts égales. Sa robe rose framboise bien plus soutenue que la majorité des rosés ultra pâles produit ces dernières années laisse devenir un vin de garde jusqu’à 3 ans sans grande inquiétude. Son nez puissant et complexe dégage des arômes de fruits rouges frais (fraises, framboise, groseille) et, dans un second temps, de pamplemousse. Laissez le vin respirer et vous y trouverez des notes florales et minérales qui trouveront leur écho sur des langoustines rôties-beurre d’agrume, un filet de saint-pierre grillé, des saint-jacques en coquilles. Sa bouche élégante mêle les notes complexes d’épices et de fruits rouges et se prolonge en finale sur des accents minéraux et très frais. Servi à 10-11°C, ce vin rosé escortera également un carré de veau en croûte ou cuisiné le plus simplement.
Cuvée Grand Cavalier 2016, 16-17 euros la bouteille chez les cavistes.

Château Cavalier

 La cuvée Marafiance 2016 se compose, elle, de grenache (57%), syrah (22%), rolle, cinsault, cabernet-sauvignon et sémillon. Les grains ont été ramassés de nuit pour éviter tout risque d’oxydation. Servi à 10°C, ce rosé à la robe rose pâle présente un nez très complexe d’arômes floraux et épicés succédant aux agrumes et fruits rouges. Son attaque tout en élégance et en finesse sur les fruits rouges et les agrumes laisse ensuite place aux notes florales et minérales. Une légère tension en finale garantit fraîcheur et nervosité. Un rosé de table qui accompagnera des asperges vertes rôties, un homos (purée de pois chiches libanaise), un turbot rôti ou un dessert à base de fruits rouges comme une pavlova meringue-chantilly. Ce vin pourra se boire jusqu’à l’été 2018 sans inquiétude.
Cuvée Marafiance 2016, 12 euros la bouteille chez les cavistes.

Château Cavalier, 1265, chemin de Marafiance, 83550 Vidauban ; infos au 04 94 73 03 49.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.