Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Vins rosés, vins d'été

Sainte-Marie sur les tables des plages privées tropéziennes…

Sainte-MarieLes premiers textes évoquant l’histoire du domaine Sainte-Marie datent du XVIIIe siècle, Louis XVI régnant encore sur le royaume de France. Les terres appartenaient alors aux moines chartreux de la Verne établis au coeur du massif des Maures. La propriété doit son nom à la Sainte Vierge dont l’intercession, en 1884, a protégé ces arpents de terre d’une terrible épidémie de choléra. Les 10 hectares de vigne des premières heures ont essaimé et le domaine couvre désormais 40 hectares exposés à 70% plein sud. Les cépages provençaux (grenache, cinsault, syrah, cabernet, carignan, mourvèdre, sémillon, tibouren, clairette, rolle et ugni blanc) trouvent ici leur terre de prédilection et sont cultivés selon les principes de l’agriculture biologique.  La cuvée 1884 rosée millésime 2016 a reçu une médaille d’argent au concours des vignerons indépendants. Sa robe pâle exhale des parfums d’agrumes, d’écorces et de fleurs blanches. Issu d’un assemblage de grenache (30 ans) 45 %, cinsault 30%, de tibouren et de rolle, ce vin à l’attaque vive offre un premier nez sur les agrumes et des fleurs blanches ensuite. En bouche, sa fraîcheur laisse deviner des notes épicées. Servi à 10°C, il conviendra à un tartare de saumon, des tomates à la provençale, des petits farcis et des viandes au barbecue. Amateurs d’anecdotes vous serez comblés : ce vin figure à la carte du Club 55, la plage privée de Pampelonne.

Domaine Sainte-Marie, RN 98, route de Saint-Tropez, 83230 Bormes-les-Mimosas. Infos au 04 94 49 57 15.
1884, rosé 2016, prix départ cave : 13 €.