Vins rosés, vins d'été

Château des Demoiselles, le so girly rosé 2016 entre finesse et densité

château des DemoisellesDans l’arrière-pays varois, ce domaine fut un temps, l’une des villégiatures de la famille Grimaldi. Une parenthèse de quelque 300 hectares verdoyants et boisés au nom charmant et délicat. Lorsque Bernard Teillaud acquiert la propriété en 2005, il se réjouit d’un retour aux sources sur ces terres qui furent celles de sa famille qui les avait administrées entre 1956 et 1978. Anciennement domaine Saint-Michel d’Esclans, la bastide et son
vignoble sont rebaptisés château des Demoiselles. Un hommage du propriétaire à sa fille Aurélie Bertin qui insuffle féminité et modernité au domaine, mais aussi aux Demoiselles de Provence, filles du dernier comte de Provence et de Toulouse qui embrassèrent chacune des destins de reine.
Voilà 10 ans maintenant qu’Aurélie Bertin a pris la direction de deux entités familiales : le château des Demoiselles et le réputé château Sainte-Roseline (lire ici). Sportive ayant le sens du détail très aiguisé, Aurélie est la maman de trois fillettes ; elle se dépense sans compter pour affiner, améliorer, travailler la qualité de ses vins tout en leur conférant des personnalités et des caractères très différents. La cuvée château des Demoiselles en rosé 2016 est un assemblage de grenache dominant (70%), rolle (20%) et mourvèdre « issus des meilleures parcelles » assure l’œnologue maison. Très féminin, ce vin à la robe saumonée pâle évoquera les pétales de rose. Son nez dégage des arômes d’agrumes (pamplemousse rose) évoluant sur les fruits exotiques (litchis). La bouche fraîche se distingue par un bel équilibre entre finesse et densité avec une tension en finale qui invite à la prochaine gorgée. Servi entre 9 et 10°C, ce rosé de soif ouvrira les appétits à l’apéritif puis accompagnera les convives sur des plats méditerranéens comme la daurade simplement grillée au sel, les tomates à la provençale, l’anchoïade, la tourte aux épinards, les grillades au barbecue.
Château des Demoiselles, route de Callas, 83920 La Motte-en-Provence ; infos au 04 94 85 91 62. Le château des Demoiselles en rosé 2016, 11,95 € environ les 75 cl.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.