Magazine

Christophe Negrel est (enfin) de retour !

christophe negrelDepuis une dizaine de jours, Christophe Negrel a retrouvé le sourire et le chemin de sa cuisine. Après de nombreux mois de travaux, sept en tout, le propriétaire du Lauracée a rouvert : “Je suis heureux comme on ne peut l’imaginer, confie-t-il. Je retrouve mes habitués, les clients m’ont tous assuré de leur sympathie”. Si quelques détails doivent encore être fignolés, l’ambiance du Lauracée est toujours aussi chaleureuse, renouant avec le confort bourgeois cher au maître des lieux. Les mêmes merveilles n’ont pas quitté les suggestions revues au fil des semaines : coquilles saint-jacques grillées en salade d’hiver aux truffes noires, foie gras du Pountoun cuit au torchon matelasse de grenades pain blond, cochon du Ventoux et saucisse de Marseille sauge et garniture cocotte au lard paysan jus court… A la carte, un saint-marcellin coulant à la truffe et une madeleine tiède-sorbet bruccio et cédrat confit du Cap de Xavier Calizi devraient achever de vous convaincre. Oui Négrel est là, il est même en pleine forme !

Le Lauracée, 96, rue Grignan, Marseille 1er arr. ;
infos au 04 91 33 63 36.
Menus midi : 19 et 23 €. Formules : 36, 45, 74 et 82 €. 

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter