Vins rosés, vins d'été

Domaines Ott : à la découverte du Clos Mireille rosé 2017

Clos MireilleDire « la famille Ott » ou « les domaines Ott » revient à dire la même chose ; rare privilège pour une lignée que d’avoir associé sa famille à des terres ! Sous le terme générique de « Domaines Ott », il faut comprendre en réalité la propriété des châteaux de Selle et Romassan ainsi que du Clos Mireille. De l’Alsace en 1896 à la Provence, il n’y a qu’un tour de France promptement exécuté par l’arrière-grand-père Marcel dont les deux cousins et descendants, Christian et Jean-François, perpétuent la mémoire. Du coup de foudre pour cette région à la fin du XIXe à l’élevage en foudres d’aujourd’hui, il n’y a qu’un pas qui se résume au savoir-faire viticole ancestral.

Evoquant son rosé du Clos Mireille, Christian Ott affirme : – Nous avons sublimé un millésime 2017 annoncé comme délicat avec des pluies trop rares. La récolte a dû être anticipée au 14 août avec des rendements inférieurs de 20% mais elle s’est révélée homogène et d’une qualité irréprochable ». Composé de grenache (60%), cinsault (20%), syrah et rolle, ce rosé complexe affiche une robe saumonée radieuse. Au nez, il offre une palette intense de notes de mandarine, abricot et mimosa. Servi comme il se doit à 8-10°C, ce Clos Mireille rosé de gastronomie escortera un traditionnel tian de légumes, des rougets de roche grillés, des tomates à la provençale voire une tarte aux abricots ou aux fraises.

Domaines Ott, Clos Mireille, rosé 2017, aux alentours de 24 à 26 € les 75cl chez les cavistes.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

Concerts à la Mirande L’hôtel avignonnais accueille des concerts de musique classique avec des musiciens, habitués à se produire dans les plus grandes salles de concert. Une coupe de champagne est servie à l’entracte et, pour ceux qui le désirent, la soirée se prolonge autour d’un dîner au restaurant de La Mirande. Le prochain concert aura lieu le vendredi 18 janvier à 20h : Bach, Suite pour violoncelle ; Schulhoff, Duo pour violon et violoncelle ; Mieczysław Weinberg, Suite n°1 pour violoncelle avec Philippe Graffin (violon), Raphaël Wallfisch (violoncelle).
Mercredi 13 février, 20h, Mozart « A vous dirais-je, Maman » KV 265 ; Korngold , « Much ado about nothing », violon et piano ; Ysaye, sonate pour violon seul, opus posthume ; Schedrin, Three funny pieces pour trio avec piano Schnittke, quintette avec piano. Les artistes conviés ce soir-là : Philippe Graffin (violon), Erik Sluys (violon), Pierre-Henri Xuereb (alto), Jeroen Reuling (violoncelle), Katsura Mizumoto (piano).
Concert seul avec une coupe de champagne à l’entracte : 40 € ; concert suivi de dîner : 150 €.
À 16 heures, concert suivi d’un thé et pâtisserie au salon de thé : 40 €. Infos au 04 90 14 20.

3e festival truffes et vins Rhonéa Les samedis 19 janvier, 9 et 23 février seront dédiés à la truffe noire sous toutes ses formes. Au programme : cavage dans les truffières partenaires de la cave, découverte du marché aux truffes de Richerenches, l’un des plus importants marché d’Europe, et déjeuner gastronomique « tout à la truffe » accompagné d’une dégustation des cuvées au Dolium, le restaurant de la cave coopérative de Beaumes-de-Venise. Sur réservation, places limitées : 100 € / personne (visite du marché, cavage, dégustation et repas truffes compris). Infos auprès de Marine au  04 9012 41 15.